Le Groupe BMW n'attendra pas le salon de Francfort pour présenter la Mini électrique.

Le Groupe BMW n’a pas envie d’attendre le salon automobile de Francfort (12-22 septembre) pour dévoiler la Mini électrique, que l’on a récemment vue tracter un avion dans une vidéo teaser. Comme l’affiche la page officielle dédiée à la voiture, la présentation est attendue pour le 9 juillet prochain.

Le constructeur prend d’ores et déjà le pouls de certains marchés, en lançant des préréservations au sein de plusieurs pays (y compris la France). Il s’agit d’un simple formulaire à remplir pour recevoir des informations en temps voulu et valider un bon de réservation en cas d’intérêt confirmé. Comprendre : il n’y a pas besoin d’un acompte à cette étape. 

La Mini électrique prend date

Le Groupe BMW utilise les mêmes mots que les autres pour définir ce lancement. Pour le conglomérat allemand, il s’agit « d’un nouveau chapitre », incarné par « un esprit inventif, un usage créatif de l’espace et un design iconique ». Côté design, la Mini électrique ne devrait pas trop trancher avec ses homologues thermiques. Le terrain de prédilection du véhicule sera la ville, marque orientée urbaine oblige. 

Peu d’informations ont filtré sur les caractéristiques techniques de cette Mini électrique. Mais tout porte à croire qu’elle se basera sur la même architecture que la BMW i3, avec des performances proches en termes d’accélération et d’autonomie (un peu plus de 300 kilomètres selon le cycle WLTP). Le Groupe BMW introduira ensuite la cinquième génération de sa plateforme dédiée à ses modèles électriques.

La Mini électrique sera produite en Chine et à Oxford, avec des premières livraisons attendues pour cette fin d’année.

Mini électrique // Source : Groupe BMW

Partager sur les réseaux sociaux