Tesla devait réviser sa grille tarifaire en début de semaine. L'énième ajustement est retardé.

Tesla ne cesse d’ajuster sa grille tarifaire en fonction de l’évolution constant de son catalogue et de ses choix stratégiques. Ce lundi 18 mars, le constructeur américain devait revoir ses prix à la hausse en raison d’un rétropédalage sur la fermeture des magasins. Nous sommes le 20 mars et rien n’a bougé…

La raison de cette anomalie a été expliquée sur Twitter. Ces derniers jours, un important afflux de commandes a été enregistré, au point qu’il était difficile de toutes les gérer en même temps. Pour ne pénaliser personne, Tesla a donc retardé la hausse à aujourd’hui. Drôle de justification.

Un moyen de booster les commandes ?

On a du mal à comprendre comment Tesla n’arriverait pas à prendre en compte une hausse soudaine des commandes, surtout pour un constructeur qui mise sur des ventes dématérialisées à terme. En réalité, il est fort probable que l’entreprise ait besoin d’augmenter les volumes de ventes à quelques jours de la clôture du trimestre fiscal. En ce sens, garder des prix un peu plus bas pour inciter certains à craquer est une bonne stratégie. Surtout en annonçant qu’ils seront plus élevés d’ici quelques heures : tout le monde est gagnant.

Pour rappel, Tesla procédera à une augmentation de 3 % sur tout son catalogue, exception faite de la Model 3 la moins chère qui doit rester à 35 000 dollars.

Véhicules Tesla // Source : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux