Une vidéo mise en ligne par un propriétaire d’une Model 3 montre que l’Autopilote a du mal à détecter efficacement les motos qui roulent entre deux voies

L’Autopilote des Tesla est sans aucun doute l’intelligence artificielle la plus avancée en matière de technologie de conduite autonome. Mais il lui manque encore des évolutions pour nous donner envie de lâcher le volant et la pédale pendant 100 % des trajets (sans parler de la législation). Par exemple, l’Autopilote a encore du mal avec les motos qui circulent entre deux voies, comme le montre une vidéo publiée par le youtubeur Scott Kubo le 17 décembre 2018.

L’intéressé a voulu tester l’Autopilote dans des situations qui peuvent déjà être compliquées pour un humain. Par exemple, il est parfois difficile de voir une moto qui arrive très vite entre deux voies. L’IA de Tesla fait-elle mieux sur ce point ? C’est loin d’être évident.

L’Autopilote confond ou, pire, ne détecte pas

D’après la séquence disponible sur YouTube, l’Autopilote n’est pas toujours performant au moment de capter la silhouette d’une moto circulant entre deux voies. Parfois, il confond un deux-roues avec une voiture, parfois, il ne détecte rien du tout (si la vitesse du véhicule est trop élevée). De temps en temps aussi, il arrive qu’il ne perçoive la moto qu’au dernier moment.

Ces failles peuvent poser problème quand le conducteur donne les pleins pouvoirs à l’Autopilote sur un parcours ciblé (autoroute uniquement), par exemple en cas de changement de voie ou de dépassement. Et elles rappellent qu’il y a encore un long chemin à parcourir avant d’obtenir une technologie 100 % opérationnelle et sécurisée. Petite précision néanmoins : si la conduite entre deux voies est courante, elle est interdite aux États-Unis (sauf en Californie). C’est peut-être pour cette raison que les ingénieurs de Tesla n’en ont pas fait leur priorité.

Partager sur les réseaux sociaux