Selon des premiers chiffres officieux, 14 000 conducteurs européens auraient validé leur commande d'une Model 3.

Tesla va jouer gros dans les mois à venir avec les lancements européen et chinois de la Model 3 — sa voiture la plus abordable qui lui permet de faire du volume et d’atteindre, petit à petit, la rentabilité. Les premières semaines de commercialisation livreront les premières tendances pour la suite et, visiblement, plus de 14 000 Européens auraient déjà commandé leur véhicule (dont près de 5 000 Norvégiens, très friands des voitures électriques).

Ce chiffre, qui n’a rien d’officiel, a été dévoilé dans les colonnes d’Electrek le 4 janvier 2019 et serait le fruit d’une addition des numéros de commande les plus élevés de chaque pays. Les données sont compilées dans un tableau fréquemment mis à jour par ceux qui l’ont créé (des détenteurs d’une réservation).

Model 3 noir obsidien // Source : Tesla

14 000, est-ce beaucoup ?

Tesla n’a commencé à ouvrir le configurateur de la Model 3 aux détenteurs d’une réservation qu’au début du mois de décembre. En somme, ces 14 000 acquisitions auraient été validées en l’espace de quelques semaines. Peut-on parler d’un succès ? Difficile à dire sans mettre cette supposée performance en perspective. Premier point à rappeler : en 2018, Tesla a livré plus de 140 000 Model 3 en Amérique du Nord.

Deuxième point : si les 14 000 commandes paraissent dérisoires face au gros volume de précommandes très vite enregistrées par Tesla (entre 400 et 500 000), il ne faudrait pas oublier que seules les Model 3 les plus chères sont pour le moment proposées. A priori, certains attendent avec impatience la version à 35 000 dollars avant de craquer définitivement.

À titre de comparaison, Audi confiait, en septembre dernier dans les colonnes d’Automobile-Propre, qu’il avait enregistré plus de 10 000 réservations pour son SUV 100 % électrique — dans le monde.

À lire sur Numerama : Essai de la Tesla Model 3  : l’Américain redéfinit (encore) la conduite de demain

Partager sur les réseaux sociaux