Faraday Future a produit ses premières voitures électriques en 2023. Il reste désormais à trouver un peu plus de clients que les 10 de l’année dernière pour prétendre être un « Tesla killer ».

Faraday Future devait être l’un de ces fameux « Tesla killer ». La marque avait suffisamment fait le show au CES Las Vegas de 2017 pour faire rêver les amateurs du genre. La suite s’est avérée un peu plus compliquée que prévu. Si Faraday Future a bien fini par livrer ses premiers véhicules électriques, rien n’est gagné concernant la survie de l’entreprise.

Les résultats financiers de l’année 2023 ont été publiés le 28 mai 2024. Autant dire que la situation financière de la startup n’est pas vraiment brillante. Ce n’est pas avec un total de 10 clients en 2023, comme l’a souligné par le média Electric Vehicule, que la situation risque de se redresser.

Bilan du « Tesla killer » : 4 ventes et 6 leasing de la FF 91

Le modèle FF 91 de Faraday Future a quand même réussi à convaincre 10 clients en 2023. Plus exactement, seules 4 voitures ont été vendues au comptant, les 6 autres sont en location longue durée. Les livraisons aux clients ont démarré en août 2023.

Faraday Future FF91 en test // Source : Faraday Future
Faraday Future FF91 en test. // Source : Faraday Future

Si vous ne voyez pas ce qu’est une FF 91, il s’agit d’une sorte de long crossover de plus de 5,20 m. Le modèle se veut particulièrement technologique et haut de gamme, ce qui explique certainement pourquoi il peine à attirer des clients. À plus de 285 000 € pour son lancement, difficile de trouver preneur.

Certaines caractéristiques sont pour autant assez alléchantes. On parle d’une voiture équipée de 3 moteurs qui développent jusqu’à 1 050 ch, comme les versions Plaid de la Tesla Model S et X, mais avec un prix 3 fois supérieur. Le 0 à 100 km/h se fait en moins de 2,5 secondes. La batterie de 142 kWh permet de faire plus de 610 km, selon la norme américaine.

Places arrière façon limousine pour la FF91 // Source : Faraday Future
Places arrière façon limousine pour la FF91. // Source : Faraday Future

Avec un confort inspiré de la business class des avions, le poids du véhicule s’en ressent, puisque la FF 91 pèse quasiment 3 tonnes. Le coffre est d’une taille ridicule pour un tel gabarit : 376 litres, équivalent à celui d’une Peugeot e-308. Ce modèle semble surtout s’adresser à une clientèle de collectionneurs de voitures atypiques.

Les calculs de Faraday Future ne sont vraiment pas bons

Les revenus générés par la vente des premiers modèles ne représentent que 800 000 $, soit 740 000 € environ, en 2023. Pendant ce temps, les dépenses en R&D s’élèvent à 122 millions d’euros sur l’année. Elles étaient cependant de 277 millions d’euros en 2022, la majeure partie du développement du modèle ayant été réalisée en 2022. Au total, les dépenses d’exploitation se hissent à 225 millions d’euros pour l’année dernière.

La trésorerie est donc au plus bas, la startup cherche toujours des investisseurs pour soutenir sa croissance. Faraday Future est théoriquement en mesure de produire jusqu’à 1 000 FF 91 pour 2024. Encore faut-il des clients pour les acheter, probablement ce qui risque de poser des problèmes à la marque.

Faraday Future FF 91 // Source : Faraday Future
Faraday Future vers quelle direction ? // Source : Faraday Future

L’entreprise ne peut pas compter sur sa valorisation boursière pour briller. Comme d’autres jeunes pousses voulant révolutionner la voiture électrique, la valeur de son action s’est effondrée au fil des ans. Alors que l’action avait dépassé un temps les 4 000 euros en 2021, elle ne vaut désormais que quelques centimes.

Faraday Future a annoncé le 29 mai qu’un nouveau plan stratégique sera annoncé dans un à deux mois.

L’année 2024 s’annonce fatale pour plusieurs nouveaux acteurs de la mobilité électrique. Pour suivre cette tendance, abonnez-vous à Watt Else, notre newsletter dédiée à ces sujets.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !