La citadine électrique de Peugeot creuse son avance face au best-seller de Tesla. Au mois de mars, l’effet du leasing social du gouvernement est nettement visible sur les tendances d’immatriculations, mais plusieurs modèles s’accrochent même sans aides de l’État.  

Il est difficile de ne pas voir l’effet des offres de leasing à moins de 100 €/mois dans les tendances d’achat des voitures électriques du mois de mars 2024. Les volumes pour certains modèles européens se sont envolés par rapport à leur courbe habituelle. Pour autant, certaines voitures fabriquées en Chine n’ont pas encore lâché le top 10 des immatriculations, malgré les embuches de la fin du bonus.

Numerama a reçu ce 1ᵉʳ avril les données des immatriculations des voitures électriques AAA Datas du mois de mars. C’est l’occasion d’observer d’un peu plus les mouvements atypiques de ce début d’année.

La Peugeot e-208 continue de creuser son avance

Stellantis peut se féliciter du résultat de ses voitures électriques sur les immatriculations du mois qui vient de s’écouler. Un communiqué de presse du groupe annonce même une progression de + 56,7 % des ventes. Derrière cette performance se cache bien sûr un gros coup de pouce du gouvernement avec les 6 semaines de « leasing social », poussant les aides de l’État jusqu’à 13 000 € pour une frange de la population française. Une mesure qui a largement profité au groupe Stellantis.

Peugeot e-208 (2023)  // Source : Peugeot
Peugeot e-208 (2023) // Source : Peugeot

Depuis 3 mois, la Peugeot e-208 se classe en tête des immatriculations des ventes électriques. En mars, 3 767 modèles ont été enregistrés (un peu en dessous des 4 132 du mois précédent). Ce qui fait que la Peugeot e-208 culmine en haut du classement avec plus de 10 077 immatriculations sur 2024, devant le Model Y de Tesla avec 6 504 immatriculations en France. À titre de comparaison, la citadine électrique de Peugeot avait atteint 22 698 immatriculations sur l’année complète en 2023.

La Peugeot e-208 n’est pas la seule à bénéficier de cette embellie :

  • La Fiat 500e se classe en 3ᵉ place des modèles électriques les plus immatriculés au mois de mars avec 2 691 exemplaires, soit + 33 %. 
  • Le Peugeot e-2008 fait + 217,7 % de hausse avec 2 204 modèles. Il se classe en 5ᵉ position.
  • La Citroën ë-C4 est 9ᵉ avec 1 1039 immatriculations, environ comme le mois dernier.
  • L’Opel Corsa Electric voit son volume progresser de 65 % avec 837 exemplaires.
  • Juste derrière la Corsa, la Fiat 600 e immatricule 690 voitures, c’est en hausse par rapport aux mois précédents.
  • Le Jeep Avenger se maintient aussi dans le top 20 avec un rythme similaire au mois précédent de 385 immatriculations.
  • L’Opel Mokka Electric est, lui aussi, dans le top 20 avec + 27 % et 360 unités.
Fiat 500 électrique  // Source : Fiat
Fiat 500 électrique est toujours un succès en France // Source : Fiat

La Spring décroche, mais pas d’autres modèles « made in China »

La Dacia Spring est en pleine période de renouvellement, il n’est pas surprenant de ne la voir apparaître qu’en milieu de classement. Par contre, d’autres modèles fabriqués en Chine continuent de s’accrocher, malgré le coup de boost pour les modèles européens :

  • La Tesla Model 3 est en 7ᵉ place avec 1 836 exemplaires.
  • La Volvo EX30 est en 8ᵉ place avec 1 395 exemplaires de ce nouveau modèle livrés en mars
  • La MG4 est en 9ᵉ place avec 1 101 unités encore immatriculées en mars
Volvo EX30 // Source : Ulrich Rozier pour Numerama
Volvo EX30 // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

C’était le dernier mois où des modèles fabriqués en Chine pouvaient encore bénéficier dans certaines conditions du bonus. Il faudra observer le mois prochain si les volumes se maintiennent pour ces 3 voitures électriques plébiscitées par les acheteurs.

Coup de boost pour la Twingo, mais toujours coup de mou pour Volkswagen

Observer la Renault Twingo e-tech se classer devant la Mégane est assez déroutant en 2024, alors que le modèle va bientôt quitter le catalogue de la marque. Là encore, l’effet du leasing du gouvernement fait son œuvre. La Twingo a pu afficher un tarif exceptionnel à partir de 40 €/mois. Ce qui explique certainement pourquoi il y a eu 2 316 immatriculations de ce modèle, qui se classe au pied du podium.

Renault Twingo  // Source : Renault
Renault Twingo n’a pas dit son dernier mot // Source : Renault

Par contre, du côté du groupe Volkswagen, le marché français n’est vraiment pas très favorable pour le moment. En dehors du Skoda Enyaq, qui se classe encore à la 17ᵉ place, le reste des modèles du groupe allemand ont quitté (temporairement) le top 20.

TOP 20 des immatriculations des VE du mois de mars 2024 :

Immatriculations en mars 2024Cumul de janvier à mars 2024
PEUGEOT – 2083 76710 077
TESLA – MODEL Y3 0456 504
FIAT – 5002 6916 074
RENAULT – TWINGO2 3163 932
PEUGEOT – 20082 2042 806
RENAULT – MEGANE-E2 1734 851
TESLA – MODEL 31 8364 675
VOLVO – EX301 3952 472
M.G. – MG41 1013 516
B.M.W. – IX11 0432 520
CITROEN – E-C41 0392 381
OPEL – CORSA8371 369
FIAT – 6006901 655
RENAULT – ZOE6651 246
HYUNDAI – KONA6351 360
B.M.W. – SERIE 4484965
SKODA – ENYAQ4311 094
JEEP – AVENGER385960
OPEL – MOKKA360762
VOLVO – XC40357875

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !