La ville de Paris organise un vote au sujet du stationnement des SUV dans la capitale. Pour ou contre la création d’un tarif plus élevé ? Voici qui peut prendre part à cette votation, le 4 février 2024 et comment y participer.

Pour ou contre les SUV ? Les Parisiens s’apprêtent à voter, le dimanche 4 février 2024. Plus exactement, les habitants et habitantes de la capitale seront invités à répondre à une question : « Pour ou contre la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes ? » La formulation ne laisse que peu de doutes sur la préférence de la mairie de Paris : « La proposition faite aux Parisiennes et Parisiens est de créer un tarif spécial pour les gros véhicules pour limiter leur présence dans la ville et les nuisances qu’ils génèrent. »

Vous résidez à Paris et souhaitez prendre part à cette votation ? Vous le pouvez à une condition : il fallait être inscrit sur les listes électorales à la date du 8 janvier 2024. Si vous êtes résidente ou résident parisien, mais que vous n’avez pas réalisé votre inscription sur les listes électorales de Paris à temps, il est trop tard pour participer à la votation. Si vous avez un doute sur votre situation, vous pouvez vérifier votre inscription électorale sur le site du Service public.

Les Parisiens doivent être inscrits sur les listes électorales pour prendre part à la votation. // Source : Canva
Les Parisiens doivent être inscrits sur les listes électorales pour prendre part à la votation. // Source : Canva

Où voter pour ou contre les SUV à Paris le dimanche 4 février 2024 ?

Si vous êtes bien inscrit, comment voter le 4 février prochain ? Le vote sera possible dans tous les arrondissements de Paris. Il se déroulera exclusivement en présentiel, à la mairie, entre 9h et 19h. Les procurations seront impossibles. Vous pouvez rechercher l’adresse de votre bureau de vote sur le site de la mairie, dans la rubrique « Où voter ». À noter que certains arrondissements seront concernés par une question d’intérêt local : Paris Centre, 8e, 10e, 12e et 20e arrondissements. Il y a aura alors une seconde urne dans les bureaux de vote correspondants.

La définition de SUV (« Sport Utility Vehicle ») est parfois très floue. Dans le cadre de cette votation, la mairie de Paris désigne le SUV comme « un type de véhicule qui combine des caractéristiques d’une voiture de tourisme avec celles d’un véhicule utilitaire, souvent caractérisé par sa taille plus grande et son poids plus important ». En l’occurrence, la mairie estime qu’ « un SUV pèse 200 kg de plus qu’un véhicule standard, mesure 25 cm plus long et 10 cm plus large ».

Seraient dès lors concernés par la mesure, si elle est validée à l’issue de la votation :

  • Les visiteurs possédant un SUV « dépassant le poids réglementaire »,
  • Les propriétaires d’un véhicule thermique ou hybride rechargeable de 1,6 tonne ou davantage,
  • Les propriétaires d’un véhicule électrique de 2 tonnes ou plus.

Quant au « tarif SUV » qui serait ainsi créé, il reviendrait à tripler les tarifs de stationnement visiteur pour les voitures concernées par la mesure. Le tarif serait dépendant des arrondissements et des durées de stationnement, comme résumé sur cette infographie :

La mesure proposée, création d'un tarif SUV. // Source : Ville de Paris
La mesure proposée, création d’un tarif SUV. // Source : Ville de Paris

Les Parisiens sont plutôt défavorables aux SUV

Un sondage rendu public par OpinionWay le 17 janvier dernier donne déjà une idée de ce que pourrait être l’issue de la votation à Paris sur les SUV. 61 % des personnes interrogées se sont déclarées favorables à la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes.

La votation semble cependant susciter un intérêt limité de la part des Parisiens et Parisiennes : seules 11 % des personnes interrogées et inscrites sur les listes électorales de la ville ont déclaré être bien informées sur ce vote et être certaines d’aller voter. C’est peu, mais un peu plus que la participation au vote qui avait abouti à l’interdiction des trottinettes en libre-service à Paris, le 2 avril 2023 (7,46 % de participation).

Suivez aussi l’actualité de la mobilité dans votre boite mail ! La newsletter Watt Else de Numerama est envoyée gratuitement tous les jeudis.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !