La mairie de Paris organisait un référendum ce dimanche 2 avril pour déterminer le futur des trottinettes en libre-service. Les habitants de la capitale ont massivement voté pour l’interdiction.

« Pour ou contre les trottinettes en libre-service à Paris ? » C’était la question à laquelle les Parisiens et les Parisiennes ont répondu le 2 avril 2023 dans le cadre d’un référendum organisé par la ville. Et la réponse est claire : près de 89,03% des votants ont voté pour l’interdiction des trottinettes.

« Ce soir, les Parisiennes et les Parisiens qui se sont exprimés se sont très massivement prononcés contre les trottinettes en libre-service. Leur message très clair devient dès à présent notre feuille de route. Avec mon équipe, nous donnerons suite à leur décision comme je m’y étais engagée », a déclaré Anne Hidalgo, lors de l’annonce des résultats. La disparition des trottinettes n’aura cependant pas lieu immédiatement, mais au 1er septembre 2023, le contrat que la mairie a passé avec les opérateurs finissant le 31 août.

Les trottinettes électriques en libre-service vont être interdites à Paris

Les trottinettes en libre-service vont donc disparaître des rues parisiennes très bientôt, au grand dam des opérateurs. Lime, Dott et Tier, qui gèrent ensemble près de 15 000 trottinettes dans la capitale, avaient pourtant misé sur plusieurs campagnes de communications pour éviter ce résultat. Les opérateurs avaient tout d’abord offert des « minutes de ride » aux utilisateurs en amont du vote. Une manœuvre qui avait été critiquée, et qui avait été décrite par David Belliard, l’adjoint au maire en charge de la mobilité, comme de l’achat de votes.

La semaine avant le vote, les opérateurs ont également organisé une campagne de communication sur TikTok. Avec l’aide de plusieurs influenceurs, les opérateurs ont voulu mettre en avant les avantages des trottinettes, parlant même d’une « catastrophe » si la mairie les interdisait. Les deux opérations n’ont pas suffi.

Les trottinettes électriques en libre-service vont être interdites à Paris  // Source : Unsplash / Jonas Jacobsson
Les trottinettes électriques en libre-service vont être interdites à Paris // Source : Unsplash / Jonas Jacobsson

Dans un communiqué de presse commun, les trois opérateurs ont « pris acte » de la décision des habitants tout en regrettant l’organisation du scrutin et la faible participation : 7,46% des Parisiens inscrits sur les listes se sont exprimés. « La mobilisation aurait pu être plus large et représentative si les modalités de la votation avaient été différentes : plus de bureaux de vote, scrutin électronique, information municipale ». « Le résultat de cette votation aura un impact direct sur les déplacements de 400 000 personnes par mois. À partir de maintenant, notre priorité en tant qu’employeurs responsables est d’assurer l’avenir de nos salariés. […] Nous continuerons d’offrir un service de mobilité douce à tous les Parisiens grâce à nos vélos électriques ».

Paris n’est pas la première ville à interdire les trottinettes électriques en libre-service. Montélimar a interdit ces véhicules de son centre-ville en décembre 2022, et Nice, Toulouse et Villeurbanne ne les ont jamais autorisés à s’implanter. En Espagne, en 2018, Barcelone a proscrit entièrement les trottinettes électriques en libre-service, et seules sont autorisées celles à usage personnel.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !