Amazon doit commander 100 000 vans électriques à Rivian avant 2030. Ce deal accompagne le contrat d’exclusivité entre les 2 marques. Mais, face à des commandes trop faibles de la part d’Amazon, Rivian aimerait bien proposer son van à d’autres entreprises.

Rivian, qui fabrique un pick-up et un SUV électriques assez stylés, s’est aussi attaqué au marché du véhicule utilitaire avec un van électrique. C’est notamment autour de ce projet qu’Amazon a investi dans l’entreprise, à hauteur de plus de 700 millions de dollars. Amazon est ainsi devenu le principal actionnaire de Rivian.

En septembre 2019, Amazon a officialisé une commande de 100 000 véhicules électriques Rivian dédiés à la livraison du « dernier kilomètre ». Ce type de véhicule, développé par le jeune fabricant, répond au cahier des charges du géant du e-commerce, dont l’objectif est de verdir sa flotte d’utilitaires. Cet énorme contrat, qui est une belle opportunité pour Rivian d’asseoir sa notoriété, s’accompagne toutefois d’une clause d’exclusivité. Or, elle serait en discussion entre les deux entreprises, selon un article du WSJ paru le 13 mars 2023.

Une commande insuffisante de la part d’Amazon

Le van de Rivian a mis plus de temps que prévu pour sortir des lignes de production. Alors qu’Amazon espérait recevoir les premiers modèles en 2021 et atteindre les 10 000 unités sur les routes en 2022, les premiers exemplaires n’ont été livrés que mi-2022.

Production du van électrique Rivian // Source : Rivian
Production du van électrique Rivian. // Source : Rivian

Rivian s’est retrouvé englué dans plusieurs difficultés relatives à la montée en puissance de la production et à la pénurie de certains composants. Malgré le retard pris du côté de Rivian, Amazon n’a pas non plus l’air si pressé d’atteindre les 100 000 véhicules prévus pour son parc. Amazon cherche-t-il ainsi à repousser certaines dépenses ? Selon un article du New York Times de 2022, Rivian indiquait que l’entreprise espérait livrer les 100 000 vans d’ici à 2025, alors que de son côté, Amazon ne les attend que pour 2030.

La tendance semble se confirmer avec la dernière commande passée par le géant de la tech. Amazon n’a apparemment commandé que 10 000 vans électriques à Rivian pour l’année 2023, soit un chiffre inférieur à ce qui était attendu par le constructeur de véhicules électriques. Celui-ci aspire à produire plus de 50 000 véhicules cette année, tous modèles confondus.

Rivian a besoin de plus pour satisfaire les investisseurs et assurer sa survie

Les carnets de précommandes du pick-up et du SUV doivent permettre de remplir une partie des objectifs de production de Rivian pour 2023. Le van de livraison est lui censé permettre de boucler les attentes des investisseurs. En 2023, Rivian a prévu de doubler sa production pour essayer de se sortir d’une situation compliquée. L’entreprise ne sera toujours pas rentable, mais elle vise à réduire les pertes en réduisant les coûts et en augmentant la production.

Van utilitaire électrique de livraison pour Amazon // Source : Rivian
Van utilitaire électrique de livraison pour Amazon. // Source : Rivian

Des aménagements sur la ligne de production du van sont d’ailleurs programmés par Rivian en ce début d’année. Le constructeur va implanter un nouveau moteur nommé « Enduro » qui doit être plus économique et surtout plus efficient. Rivian va également proposer des batteries LFP sur le van pour procurer une solution plus abordable.

Avec ces améliorations, Rivian espère bien rendre encore plus attractif son van électrique.

Rivian doit réserver sa production à Amazon, qui n’a pas à rester fidèle à Rivian

Amazon n’est pas obligé de se fournir uniquement chez Rivian. L’exclusivité ne concerne que le jeune constructeur de véhicules électriques. Les 100 000 vans électriques, prévus pour Amazon, ne représentent qu’une partie des besoins du géant de l’e-commerce. Des commandes seraient en cours auprès du groupe Stellantis et d’autres constructeurs. Même si les volumes sont bien moindres, cela peut être perçu comme un coup dur pour Rivian.

Rivian conserve l’avantage de proposer un véhicule vraiment adapté à l’activité de livraison à domicile d’Amazon, avec des outils qui facilitent les tournées des livreurs. C’est justement ce savoir-faire que l’entreprise aimerait bien pouvoir partager avec d’autres potentiels clients du secteur.

Même si la relation entre Rivian et Amazon est positive, selon les témoignages récoltés par le Wall Street Journal, le constructeur de véhicules électriques a tout intérêt à séduire d’autres entreprises de logistique. Le secteur va avoir besoin d’électrifier ses flottes en masse. Il serait bien dommage que Rivian ne puisse pas répondre à cette demande à cause d’un contrat d’exclusivité l’engageant jusqu’en 2030.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !