Tesla a supprimé presque tous les boutons de son intérieur, mais plusieurs sociétés ont développé des boutons physiques à intégrer aux Tesla, pour créer des raccourcis vers certaines fonctions.

Tesla a considérablement réduit le nombre de boutons à bord des modèles de la marque. C’est même devenu une sorte de marque de fabrique. Mais pour certains clients, c’est un peu trop. On croise de plus en plus régulièrement, sur les groupes de clients Tesla, des suggestions pour l’ajout de boutons physiques afin de créer des raccourcis utiles vers certaines fonctionnalités. Est-ce vraiment quelque chose qui pourrait vite devenir incontournable pour les propriétaires de Tesla ?

Si l’idée peut prêter à sourire, elle n’est pas forcément aussi saugrenue qu’il n’y parait. Un peu comme avec le volant Yoke, tous les clients ne sont pas adeptes à 100 % des idées fantaisistes de Tesla. L’absence de boutons physiques, qui oblige à systématiquement passer par l’écran central ou par des commandes vocales pas toujours bien maîtrisées, agace certains propriétaires. Plusieurs projets se sont lancés sur ce créneau d’accessoires pour Tesla, preuve qu’il y a certainement du potentiel à développer ces solutions tierces.

Les « S3XY Buttons » ouvrent des possibilités de personnalisation

Ce qui fait la force de ces solutions, c’est une personnalisation de l’utilisation des boutons, que vous n’auriez pas forcément sur une voiture pré-équipée de boutons. Généralement, les constructeurs implémentent des boutons avec une fonction définie, que l’utilisateur ne peut pas changer. Avec les S3XY buttons d’Enhance, la personnalisation passe à la fois par la fonction du bouton, mais aussi par l’emplacement où l’on va le placer dans le véhicule.

Exemple d'emplacement des boutons S3XY // Source : Capture vidéo Enhance
Exemple d’emplacement des boutons S3XY // Source : Capture vidéo Enhance auto

Ces packs de boutons indépendants sont commercialisés par lot de 2,4 ou 6. Ils permettent donc d’installer dans la voiture jusqu’à 8 raccourcis vers des fonctions utiles. Un boitier de commande doit se brancher sur la prise OBD de la Tesla, puis les réglages des boutons se font depuis une application smartphone. Il s’agit de fonctions telles que :

  • Ouverture/fermeture des coffres avant/arrière, des portières ou de la boite à gants ;
  • Changement des modes de conduite, du freinage régénératif ou des aides à la conduite ;
  • Contrôle de la clim, des sièges chauffants ou des médias ;
  • Réglage des rétroviseurs ou des essuie-glaces ;
  • Verrouillage ou déverrouillage des portes.

Il y a encore de nombreuses fonctions qui sont listées selon les modèles Tesla sur le site du fabricant. À chacun de trouver dans ces boutons ce dont il ou elle a besoin comme raccourci et où le placer pour qu’il soit utile. Cela peut être le contrôle de l’ouverture de la boite à gants, accessible au passager et au conducteur facilement. Le youtubeur Arm’L iTech a même collé un des boutons sur un câble de recharge T2 pour le rendre plus intelligent, permettant d’un clic d’ouvrir la trappe de recharge et de déverrouiller le câble pour arrêter la recharge.

Les applications semblent être assez variées, tant qu’il s’agit d’une action déjà gérée nativement par la Tesla (depuis son écran central). Il n’en reste pas moins que cette solution n’est pas vraiment abordable. Il faut débourser pas moins de 200 € pour le kit comprenant 2 « S3XY buttons » avec leur boîtier de commande. Il vaut mieux d’ailleurs directement opter pour 4 ou 6 boutons dès le départ, pour faire des économies.

La Ctrl-Bar qui apparait comme une extension presque naturelle de l’écran des Model 3 et Y

Ce projet est un prototype en phase de financement participatif sur le site Indiegogo.com, mais les entrepreneurs derrière l’initiative n’en sont pas à leur premier accessoire pour Tesla.

Cette barre de contrôle peut servir de raccourci à plusieurs fonctions, notamment le réglage de la climatisation ou du volume, vu son positionnement sous l’écran. Elle peut aussi créer de nombreux raccourcis différents, un peu sur le principe des sexy buttons. La barre intègre aussi des LED permettant de créer une ambiance lumineuse colorée derrière l’écran, pour ceux qui trouvent que cela manque à leur Model 3 ou Y.

C’est dans l’ensemble un peu moins personnalisable, et un peu moins abouti que les sexy buttons, puisque le système ne passe pas par une connexion directe à l’OBD du véhicule. Le Ctrl-bar est alimenté en USB et communique en Bluetooth avec votre téléphone et l’application du service. Cette app communique ensuite avec votre Tesla en retour par l’API Tesla. Cela crée d’ailleurs un léger temps de latence entre la commande et la réaction du véhicule. Un produit qui pourrait être affiné au fur et à mesure des mises à jour OTA, mais qui a quand même du potentiel, même si encore une fois le tarif dépassera les 200 €.

Attention tout de même avec ces accessoires

On peut trouver sur les sites chinois à bas prix de nombreux accessoires de ce type. Attention cependant à ce que vous achetez et placez dans votre Tesla. Sans sombrer dans la paranoïa des hackers malintentionnés, qui voudraient pirater votre véhicule à distance, il faut toutefois faire attention à ce que ces accessoires ne deviennent pas des portes d’entrée à des communications non-sécurisées avec votre véhicule.

Il ne s’agit pas simplement de petits gadgets. Dès lors que ces accessoires communiquent avec des fonctionnalités de votre véhicule, faites attention à ce que vous installez.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.