Le second modèle de Fisker fait ses premiers tours de roue. On peut se faire un premier avis sur les lignes de ce modèle, même s’il est encore camouflé. Le véhicule est annoncé à un tarif de 30 000 €.

Fisker ne semble pas perdre de temps sur sa stratégie de développement. Alors que les premiers Fisker Ocean sortent juste de la chaîne d’assemblage de l’usine autrichienne de Graz, Fisker commence à montrer, depuis le 6 decembre 2022, un prototype roulant de son second modèle : Fisker PEAR. On ne sait toutefois toujours pas si Pear sera son nom définitif. Il est en tout cas l’acronyme de « Personal Electric Automotive Revolution », un modèle qui doit arriver en 2024 sur les routes.

Lors de notre entrevue avec Henrik Fisker, le patron de Fisker, lors du Mondial de Paris, il nous avait indiqué que le design de ce nouveau modèle serait atypique. Si l’on se fie aux premières photos et vidéos diffusées, le modèle ne semble pas si inattendu que cela.

La Fisker Pear a quelques proportions un peu atypiques, certes

Reprenons ce que le dirigeant nous disait en interview : « La Pear aura un design radical, vraiment très radical ». Avant d’ajouter : « Il faudra probablement un peu de temps pour s’habituer à ce véhicule. Au début, vous vous direz : ‘oh, c’est vraiment étrange’, mais dans le bon sens. Il y a des véhicules qui sont bizarres et qui le restent, parce que l’on ne les apprécie pas réellement. Là, avec Pear, passé la surprise, vous vous devriez vous dire, que c’est plutôt cool en fait. »

La Pear, étrange dans certaines de ses proportions ? Nous serons assurément d’accord avec Henrik Fisker. Un capot haut, des surfaces vitrées particulièrement grandes, d’imposantes jantes de 22 pouces et un arrière en angle droit faisant disparaître le hayon : le modèle est difficile à classer dans une case prédéfinie. Passé la première surprise, cette nouveauté électrique semble plutôt sympathique, notamment pour ses occupants qui doivent profiter de beaucoup de luminosité.

Ce que Fisker qualifie de modèle urbain fait quand même 4,55 m de long. Il nous avait prévenus qu’il ne s’attaquerait pas au segment des citadines et autres SUV urbains si répandus en Europe. La Pear devrait être le modèle le plus petit de la gamme Fisker.

Fisker maintient toujours un prix à moins de 30 000 €

Si le design ne va probablement pas ravir tout le monde, le prix pourrait lui mettre beaucoup de monde d’accord. Fisker nous l’avait dit au Mondial de Paris et l’a reconfirmé au média Auto Bild le 6 décembre, l’objectif de prix est toujours de 30 000 €. On peine toujours à le croire, avec l’inflation des prix visible chez tous les constructeurs, en dehors des fabricants chinois. Mais, si Fisker parvient à tenir sa promesse d’un véhicule électrique original et abordable, tant mieux.

Fisker Pear  // Source : Auto Bild
Fisker Pear. // Source : Auto Bild

Selon le média allemand, deux batteries devraient être disponibles sur ce modèle. Une petite batterie pour un usage ciblé urbain, ainsi qu’une batterie plus importante pour réussir à atteindre les 500 km d’autonomie. La petite batterie doit permettre d’afficher le prix annoncé avec une configuration plus minimaliste. Il faudra cependant attendre pour en savoir plus sur les caractéristiques de ce modèle, dont les réservations sont déjà ouvertes, moyennant un paiement de 250 €.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !