Quoiqu’en dise Lotus, il est difficile d’associer spontanément le nouveau SUV Eletre au reste de la gamme de la marque anglaise. Ce ne sont pas ses caractéristiques techniques, ses équipements et ses prix, fraîchement dévoilés, qui vont y contribuer.

Pour continuer à exister, Lotus doit se diversifier. Après 75 ans à ne produire que des voitures sportives thermiques, la marque anglaise inaugure sa nouvelle gamme nommée « Lifestyle », dont le Eletre est le premier modèle. En plus d’être 100 % électrique, le Eletre est le premier « Hyper SUV » (SUV haute performance) de Lotus. Le constructeur a dévoilé le 25 octobre à la presse et aux fans de la marque les derniers détails du modèle, ainsi que les prix de celui qui vient chambouler la gamme Lotus.

Lotus n’est pas le seul constructeur à avoir intégré un SUV sportif à sa stratégie de survie. Bien d’autres marques sportives sont déjà passées par là : Porsche, Lamborghini, Aston Martin et même Ferrari sautent le pas. C’est une manière pour les constructeurs de faire du volume, une façon de faire rentrer plus d’argent dans les caisses. Sauf qu’aucun n’a lancé un SUV haute performance couplé à une motorisation électrique. Seul Lotus se lance dans ce pari fou de combiner les deux difficultés.

112 kWh de batterie, n’est-ce pas trop ?

Si les ingénieurs de Lotus annonçaient en début d’année un objectif de poids de 2 tonnes pour ce Lotus Eletre, on se demande si cette caractéristique est toujours d’actualité. Lorsque l’on voit que la marque indiquer une batterie de 112 kWh, il semble difficile de concilier une optimisation du poids avec une batterie aussi grosse et forcément lourde.

Lotus Eletre sur piste // Source : Lotus
Lotus Eletre sur piste. // Source : Lotus

Avec sa sportive Evija, Lotus a réussi à combiner électrique et poids contenu. Avec le Eletre, on doute que la marque puisse rattacher ce modèle au fameux dicton « light is right » de Colin Chapman (« ce qui est léger est bien » en français), cher à la marque et bien connu des aficionados de Lotus. Le constructeur a choisi de ne pas encore révéler le poids de son nouveau modèle, ce qui est surprenant alors que toutes les autres données techniques sont désormais connues.

Avec cette batterie, le Lotus Eletre doit pouvoir fournir au mieux jusqu’à 600 km d’autonomie. Une distance qui n’est pas exceptionnelle pour cette taille de batterie, mais rapportée à la puissance des motorisations proposées, il n’y a rien de surprenant.

Lotus Eletre // Source : Lotus
Une face avant plongeante comme sur les sportives. // Source : Lotus

Un modèle disponible en 3 finitions pour 2 motorisations

Lotus commence la commercialisation d’Eletre avec trois versions différentes : Eletre, Eletre S et Eletre R.

Les versions Eletre et l’Eletre S sont équipées d’une motorisation de 450 kW (603 ch), mais leurs équipements diffèrent. Pour la version la plus haute, Eletre R, le modèle est livré avec un moteur affichant une puissance de 675 kW (905 ch).

Eletre et Eletre SEletre R
Puissance max (kW / ch)450 / 603675 / 905
Couple (Nm)710985
Vitesse max (km/h)258265
0-100 km/h (secs) 4.52.95
Taille de la batterie (kWh)112112
Recharge 10 à 80 % (min)2020
Autonomie WLTP (km)600490

Avec un minimum de 600 ch, le modèle Eletre vise des performances élevées. On pourrait comparer ce modèle au Lamborghini Urus, ce qui n’est pas sans dérouter, une nouvelle fois, les fans de la marque.

Du côté des tarifs, le Lotus Eletre est annoncé à partir de 96 890 € pour sa finition de base. Pour sa version la plus performante, son tarif dépasse de peu celui du Tesla Model X dans sa motorisation Plaid. Un positionnement qui semble stratégique pour Lotus.  

EletreEletre SEletre R
96 890 €122 090 €152 090 €

À l’opposé des modèles historiques, Eletre fait le plein de technologies

On avait déjà pu constater une montée en gamme des modèles Lotus récents. À l’origine, les modèles Lotus étaient connus pour leur confort assez sommaire. Quant à l’électronique embarquée, elle était souvent réduite au minimum vital.  

Intérieur du Lotus Eletre // Source : Lotus
Intérieur du Lotus Eletre. // Source : Lotus

Avec cette nouvelle gamme plus « lifestyle », Lotus change complètement de stratégie. Dans Eletre, le confort devient un argument commercial fort. La marque vise à trouver sa place au milieu des marques de luxe. C’est un grand bouleversement pour la marque de proposer des sièges confortables avec de nombreux réglages, un grand écran de contrôle, un système audio à la pointe. Le Lotus Eletre est équipé en plus d’un Lidar, qui doit permettre de proposer de la conduite autonome. Et cela, de série.

Si on ajoute aux équipements de confort les nombreuses aides à la conduite évoluées, on se demande un peu ce qui reste de l’esprit Lotus en dehors de quelques éléments de design inspiré du passé et de son nom. Le modèle sera en plus assemblé en Chine, ce qui renforce cette impression de se trouver confronté à un modèle d’une autre marque.