Google va proposer une évolution de son moteur de recherche qui va consister en somme à identifier ce que vous voulez et à vous dire où le trouver près de chez vous.

C’est une évolution prometteuse que Google a présentée à l’occasion de sa conférence annuelle I/O. Sur scène, Prabhakar Raghavan, qui officie comme vice-président en charge du moteur de recherche, a montré le 11 mai 2022 quelques modifications à venir pour son outil phare. Parmi les changements figure le « multisearch near me ».

Du côté du matériel, Google a aussi évoqué le Pixel 7, la Pixel Watch, la Pixel Tablet ainsi que le Pixel 6a.

Le principe ? Il s’agit de proposer un outil de recherche capable de combiner plusieurs éléments hétérogènes (par exemple une image ainsi qu’un mot-clé) pour en faire une requête commune. C’est, dans les grandes lignes, le fonctionnement du service « multisearch », qui a été lancé en avril dernier. Mais déjà, Google souhaite ajouter une option de tri : la proximité.

Cherchez. Identifiez. Localisez.

Il s’agit en fait d’appliquer la recherche multiple sur Google, mais en la restreignant à une certaine zone géographique — en l’occurrence, la vôtre. Il s’agit ici de pouvoir mettre en avant des services et des produits qui vous sont accessibles, et non pas à l’autre bout du monde. Par exemple, cela peut-être pratique si vous êtes en quête d’un plat particulier.

Dans sa présentation, Google a donné l’exemple d’une photo d’un plat qui n’a pas été identifié au début par l’internaute — il s’agissait d’une image. L’internaute prend en photo le plat (ou il envoie une photo qu’il avait dans la recherche de Google). Le moteur de recherche mobilise alors ses outils de reconnaissance visuelle pour identifier le plat : le japchae, un plat coréen.

Google IO Near Me
La recherche multiple, près de soi.

Une fois le plat identifié, Google lance alors une comparaison de ce plat avec tous les autres plats qui ont été pris en photo par les internautes, afin de déceler quels sont les restaurants qui en proposent. L’entreprise restreint ensuite cette liste à une sélection de lieux qui sont à une proximité raisonnable de votre localisation, ce qui vous permet ensuite de vous y rendre pour profiter du japchae.

Le fonctionnement se veut très simple : envoyez une photo sur Google, ajoutez la requête « near me » et le tour est joué. Cela marche pour l’alimentation, bien sûr, mais aussi pour toutes sortes d’objets et de babioles. En somme, pour tout ce que vous voulez, assure Google. L’intérêt est évident pour rapprocher les gens de leurs commerces locaux.

Le déploiement de « multisearch near me » va être très progressif. Google promet une arrivée mondiale plus tard cette année, d’abord en anglais. Quant aux autres langues, elles arriveront plus tard. Aucun calendrier particulier n’est donné.