La plateforme de dons en ligne avait prévenu les youtubeurs qui affichaient, dans la description de leur page, des liens vers uTip, son concurrent, qu’ils risquaient de perdre leur profil. C’est ce qu’il s’est finalement passé : Tipeee a supprimé plusieurs profils de créateurs et créatrices, qui avaient refusé de déplacer le fameux lien à un autre endroit.

La plateforme de microdonations Tipeee a supprimé, ce 1er décembre 2021, certaines pages de créateurs sur sa plateforme. Les youtubeurs concernés avaient été prévenus par mail une première fois, au début du mois de novembre : Tipeee leur avait demandé de retirer de la description de leurs profils la mention de uTip, un de ses concurrents, sous peine de sanctions.

Ce que Tipeee demandait était un changement subtil, mais néanmoins important : les youtubeurs et youtubeuses avaient toujours le droit de mettre un lien vers leur page uTip, mais dans une partie spécialement désignée dans leur profil — partie dans laquelle ils pouvaient mettre des liens vers leur page YouTube, leur compte Twitter, etc. Les utilisateurs de Tipeee n’avaient pas le droit de mentionner uTip, ou de mettre un lien vers le site directement dans la partie description de leur profil. Une différence qui ne saute pas forcément aux yeux des visiteurs, mais qui a eu des conséquences de taille pour les youtubeurs.

Car quelques jours plus tard, les créateurs qui n’avaient pas obtempéré jusque-là ont reçu un autre mail, plus direct, dans lequel il été exigé de faire « les modifications demandées le 30 novembre prochain au plus tard ». Ce 1er décembre, la sentence est tombée : Tipeee a supprimé les profils des créateurs qui n’avaient pas respecté ses demandes.

Tipeee a supprimé les pages de certains créateurs // Source : Tipeee

Tipeee a supprimé les pages de certains créateurs

Source : Tipeee

15 comptes supprimés d’après Tipeee

Numerama a pu vérifier qu’au moins 7 comptes de youtubeuses et youtubeurs avaient été fermés pour cette raison. Les créateurs concernés ont reçu à minuit un dernier mail de la part de Tipeee, les informant que la limite de temps pour changer leur profil était écoulée.

« Malgré nos relances, vous n’avez pas apporté à votre page Tipeee les modifications demandées. Par conséquent, votre page Tipeee vient d’être fermée », peut-on lire dans le mail, que Numerama a pu consulter. « Les tips [dons, ndlr] récurrents en cours ont été annulés, et les tips ponctuels effectués en novembre ont été remboursés », indique également le mail.

Interrogé par Numerama, Tipeee nous a confirmé que « 15 pages de Créateurs ont été fermées suite aux alertes envoyées. Les Tipeurs ont évidemment tous été remboursés de leur contribution ». La plateforme rappelle également que les créateurs ont été mis en demeure deux fois avant de voir leur compte supprimer, et que « Tipeee n’était pas dans l’obligation de les prévenir desdites fermetures », mais que « l’équipe a souhaité le faire par correction et pour leur donner l’occasion de mettre leur page en conformité avec les dispositions qu’ils ont accepté d’observer en ouvrant leur compte sur Tipeee ».

« Tipeee a décidé de ne pas les contraindre tout de suite à modifier la description de leur page, quand bien même elle ne respectait pas les CGU et / ou qu’elle contenait des propos diffamatoires à l’égard de Tipeee. Mais arrive un temps où la situation doit évoluer pour ne pas dévoyer ce qui fait l’essence de Tipeee. »

Les suppressions n’ont pas visé tout le monde de la même façon : Numerama a remarqué qu’au moins un compte en ligne affiche toujours une mention de uTip dans sa description. Mais un créateur nous a également expliqué que son compte a été supprimé alors qu’il avait retiré la mention de uTip, comme demandé. Il reconnait cependant avoir un peu détourné leur consigne, « avec ironie », en mettant plusieurs liens vers son compte uTip dans une autre partie de son profil.

Interrogé à ce sujet, Tipeee précise que « malgré une première alerte, nous parlons d’un Créateur qui persistait à mettre en avant sur sa page Tipeee un message appelant sa communauté à ne pas contribuer à financer son contenu sur Tipeee. Or […] Tipeee est une plateforme de donation et appeler à ne pas l’utiliser comme telle est un détournement manifeste de sa finalité. Par ailleurs […]  la partie « présentation » ne peut être détournée de son objet : elle doit être entièrement consacrée à décrire le contenu à financer et aucun autre propos ne peut y être exposé. Les Créateurs en ont accepté le principe en signant les CGU

Tipeee autorise uniquement la pub pour le concurrent uTip à cet endroit du profil utilisateur, mais pas dans la description des profils

Tipeee autorise uniquement la pub pour le concurrent uTip à cet endroit du profil utilisateur, mais pas dans la description des profils

Une période difficile pour Tipeee

Pourquoi les créateurs ont-ils tant tenu à garder la mention de uTip dans leur profil, alors qu’ils risquaient la suppression (et que Tipeee autorisait ce lien s’il était mis dans une autre zone de leur profil) ? Pour les youtubeurs qui ont fait ce choix, c’était avant tout pour une question de principe, et pour s’opposer aux décisions de Tipeee.

Leur mécontentement remonte au mois de septembre, lorsqu’une émission de Complément d’Enquête, dédiée au financement des fake news, a été diffusée. Dans ce reportage Michael Goldman, le fondateur de Tipeee, était interrogé, notamment à cause du rôle joué par la plateforme dans le financement de Hold Up, un film complotiste qui expliquait que la pandémie de Covid-19 aurait été organisée par de mystérieuses élites politiques pour asservir la population à l’échelle mondiale.

C’est lors de cette émission que le fondateur de Tipeee a déclaré qu’il assumait « tout ce qu’il y a sur ce site, du plus antisémite au moins antisémite, et du plus complotiste au moins complotiste », et que « tant que ces gens-là n’ont pas été condamnés par la justice pour ce qu’ils disent, je ne vois aucune raison valable et morale de les enlever du site, et je leur dis même que nous, on fera en sorte de les défendre sur le site ». Des propos qui avaient révolté certains des utilisateurs du site, qui avaient décidé de partir. D’autres avaient choisi de rester sur la plateforme, mais de mettre en avant leur profil sur uTip. Michael Goldman avait ensuite développé ses propos sur France Inter, regrettant cette phrase, tout assumant de garder sur sa plateforme des créateurs qui propagent des messages complotistes ou d’appel à la haine.

Si Tipeee a tout à fait le droit de supprimer les profils qui ne respectent pas ces CGU, il est possible de s’interroger sur l’étendue des précautions et des mesures (plusieurs mails à répétitions) pour seulement une quinzaine de (petits) comptes, le tout pour un lien placé au mauvais endroit. D’autant que Tipeee accueille pas moins de 15 000 créateurs et créatrices différentes, et les problèmes qu’ils connaissent depuis le mois de septembre ne semblent pas avoir eu d’impact sur leur succès : en octobre, le site a récolté plus de 500 000 euros de tips.

[Mise à jour du 2 décembre 2021 ] Nous avions précédemment indiqué que Tipeee avait reçu 23 millions d’euros en octobre 2021 – la plateforme a bien reçu cette somme, mais en cumulé, depuis le début de l’année.