Se payer une maison dans le métaverse ne sera peut-être pas à la portée de toutes les bourses. Acheter des parcelles de terrains virtuels coûte de plus en plus cher. Dernier exemple en date ? La société Token's vient de débourser 2,4 millions de dollars pour s'offrir 565 mètres carrés de terrain dans Decentraland.

Vu les prix de l’immobilier, le seul moyen de construire la maison de ses rêves est parfois de le faire dans une simulation de jeu vidéo. Mais il ne faut pas croire pour autant que le foncier virtuel est à la portée de toutes les bourses. Le 23 novembre 2021, la société d’investissement Token’s a ainsi annoncé avoir déboursé pas moins de 2,4 millions de dollars (2,1 millions d’euros) pour s’offrir des parcelles de terrains virtuels dans Decentraland.

Cet univers est un monde virtuel qui n’est pas sans rappeler des simulations de type Second Life. La principale différence est que les parcelles de Decentraland sont détenues par les utilisateurs et utilisatrices. Chaque terrain constitue en effet un NFT (non fungible token), ce qui garantit son caractère unique et authentique.

Il est possible d’acheter des terrains virtuels sur Decentraland // Source : Capture d’écran Numerama / Decentraland

La compagnie canadienne Token’s.com a indiqué que les 2,4 millions de dollars versés lui ont permis d’acquérir 116 parcelles de ce monde virtuel. Decentraland précise qu’il s’agit de la plus grosse acquisition réalisée dans son univers. La transaction a été conclue après versement de 618 000 « Mana », le token basé sur la blockchain Ethereum utilisé dans Decentraland.

Les mètres carrés virtuels coûtent très (très) cher

Les 116 parcelles achetées par Token’s sont situées dans le Fashion Street District de Decentraland. « Ces terrains seront utilisés pour organiser des défilés de mode et développer des commerces », précise la société. Elle espère également que des marques de mode désireuses de développer leur commerce en ligne dans des métaverses seront intéressées par les espaces virtuels qu’elle vient d’acquérir. Après que Facebook a indiqué miser tout son développement sur la création d’un vaste métaverse, plusieurs marques vestimentaires ont, il est vrai, marqué leur intérêt pour ce type d’univers virtuels. Nike a notamment annoncé avoir créé Nikeland sur la plateforme de jeu Roblox.

Chaque parcelle de Decentraland achetée par Token’s « mesure » virtuellement environ 5 m2. Token’s.com a donc acquis l’équivalent de 565 m2 virtuels. Mis en regard avec le prix, ça fait vraiment cher le bout de terrain virtuel. L’intérêt de l’achat dépendra donc entièrement de la manière donc Token’s parviendra, ou non, à commercialiser cet espace vitrine.

Token’s n’est en tout cas pas la seule société à miser gros sur ces univers. Comme le soulignait Bloomberg en mars dernier, le prix des terrains virtuels a considérablement grimpé : le prix moyen d’une parcelle de Decentraland a triplé en un an et celui d’un terrain dans le metaverse Cryptovoxels est passé de 821 $ à 3 895 $, rien que sur les tout premiers mois de cette année.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo