Apple teste actuellement un outil destiné à renforcer la vie privée des propriétaires d'iPhone et d'iPad. Le rapport de confidentialité présent dans la dernière version bêta du système force les applications à être plus transparentes sur la façon dont elles partagent vos données personnelles.

Apple continue de se positionner en défenseur de la vie privée. Après l’arrivée de l’App Tracking Transparency sur iOS 14.5, l’entreprise expérimente d’autres outils pour mieux informer les internautes sur la protection de leurs données personnelles.

Dans la version bêta d’iOS 15.2, qui devrait arriver pour le grand public dans les prochaines semaines, Apple a intégré une fonctionnalité présentée lors de la dernière WWDC : le rapport de confidentialité des apps.

Rendre les applications plus transparentes

Le but de cet outil est de vous en dire plus sur les informations partagées par vos différentes applications. L’interface liste toutes vos apps et offre pour chacune d’elle un résumé des données personnelles auxquelles elles accèdent. Il est possible de voir quand une application a demandé l’accès aux coordonnées GPS pour la dernière fois, quand une app a activé le micro ou l’appareil photo dans les sept derniers jours. Les domaines tiers joints par l’application sont également listés.

On peut voir dans le rapport de confidentialité, l’accès aux capteurs du téléphone et le nombre de sites contactés par chaque app // Source : Capture Numerama

Cette dernière donnée est probablement la plus intéressante, mais la plus technique. La liste des URL détaillées dans le rapport de confidentialité ne se limite pas au site que vous auriez pu visiter au sein de l’application, elle contient aussi tous les sites annexes auxquels vous vous connectez à chaque fois que vous lancez une application.

Par exemple, si vous vous lancez Facebook, l’application établira une connexion avec le site www.facebook.com, mais aussi avec tous les autres sites qui affichent de la publicité dans votre flux d’actualité. Même chose pour les jeux gratuits. Pour afficher le bandeau de publicité, l’application est obligée d’établir une connexion avec le site de sa régie publicitaire. C’est ces sites tiers qui sont, entre autres, listés dans ce rapport de confidentialité. Ces connexions peuvent en dire long sur vous, puisqu’il est possible de récolter des informations concernant votre appareil en affichant une simple pub.

Éduquer les internautes au pistage

En rendant visibles toutes ces connexions discrètes, Apple veut éduquer l’internaute sur l’activité réelle des applications installées sur son smartphone. Chaque connexion à un serveur tiers peut être l’occasion d’établir un profil publicitaire sur le ou la propriétaire de l’appareil. Il n’est pas possible, malheureusement, de bloquer les connexions à ces serveurs tiers depuis l’outil d’Apple, mais au moins cela offre une idée de quelles applications sont les plus indiscrètes.

Il n’est pas possible non plus de stopper l’accès au GPS directement depuis le rapport de confidentialité. Mais si une app accède à la localisation GPS sans que vous ne vous en rendiez compte, vous pouvez toujours lui couper l’accès depuis l’application Paramètres.

Si vous êtes sur la bêta du système, le rapport de confidentialité peut être activé au sein de la section Confidentialité depuis l’app Paramètres. La fonctionnalité arrivera sur tous les iPhone (et les iPad) compatibles dans les prochaines semaines. À moins d’une levée de boucliers de la part des développeurs et développeuses d’app, qui pourraient craindre que l’outil ne les montre sous un jour défavorable (cela s’est produit encore récemment).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo