Amazon continue de faire le ménage sur son site. Le géant du e-commerce vient de bannir RavPower, un énorme fabricant d’accessoires pour smartphone. En cause, la publication d’avis frauduleux et rémunéré.

Après Aukey, c’est au tour de RavPower de se faire bannir d’Amazon. L’entreprise chinoise qui commercialise des tas d’accessoires pour smartphone vient de se faire épingler par le géant de la vente en ligne. En cause : un trafic de faux avis, encore une fois.

Prohibée par les conditions d’utilisation d’Amazon, cette pratique est pourtant assez développée sur le site qui peine parfois à lutter contre ces méthodes trompeuses comme une association de consommateurs britannique le montrait en 2019. Mais Amazon est bien décidé à faire le ménage et en ce 17 juin : c’est donc un nouvel acteur qui est bouté du site.

Des commentaires rémunérés

Il faut dire que l’entreprise n’est pas particulièrement discrète sur le sujet. Comme le remarquait une journaliste du Wall Street Journal sur Twitter, chaque produit envoyé arrive avec une petite carte offrant 35 $ de bon d’achat à toutes personnes qui poste un avis sur Amazon et le communique à RavPower.

Bien évidemment, la carte ne demande pas explicitement un retour positif, mais graisser la patte des clients et des clientes et passer par un système de validation par l’entreprise a tendance à encourager les commentaires flatteurs. De toute façon, que les avis soient positifs ou non, payer un client ou une cliente pour poster des avis sur Amazon est strictement interdit. « Nous intentons des procès pour manipulation d’avis contre des vendeurs et des fabricants malhonnêtes qui tentent d’acheter des avis frauduleux », indique la plateforme.

Plus aucun produit disponible

Résultat, une recherche pour le terme « RavPower » sur Amazon ne retourne quasi exclusivement que des produits de marques concurrentes. La page du revendeur sur le site ne laisse plus voir que deux produits, tous les deux « actuellement indisponibles ».

La boutique dépeuplée de RavPower // Source : Amazon

En s’attaquant à des acteurs majeurs comme Aukey ou RavPower, Amazon espère faire rentrer dans le rang tous les petits acteurs qui voient dans le trafic d’avis un moyen simple et efficace pour se hisser en haut des classements. Pour montrer que la chasse aux faux avis est belle est bien ouverte, Amazon a d’ailleurs posté un billet de blog dans lequel l’entreprise précise « avoir supprimé 200 millions de faux avis présumés avant même qu’ils soient visibles par le public. »

Amazon prévient d’ailleurs que même les clients ou les marques qui participent à ce système frauduleux peuvent voir leurs comptes suspendus. RavPower l’a appris à la dure.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo