Vous avez déjà songé à ce que signifie la lettre « i » dans l'iPhone et d'où elle vient ?

« Un iPod. Un téléphone. Un navigateur web. Vous comprenez ? Ce ne sont pas trois appareils séparés. C’est un seul appareil. Et nous l’appelons : iPhone. » C’était en 2007. Steve Jobs dévoilait l’iPhone, transformant durablement le paysage de la téléphonie mobile. Depuis, le tout premier smartphone lancé par Apple a donné lieu à une cascade d’autres modèles, au rythme d’au moins un par an.

Depuis 2007, l’iPhone a énormément évolué sur le plan technique. La marque, elle, n’a par contre guère changé, hormis pour ajouter un numéro de génération et une indication sur le type de déclinaison (Plus, XS, Pro, Mini, etc.). Apple n’a évidemment aucune raison de la délaisser aujourd’hui, tant elle est ancrée dans le paysage de la tech et connue de tout le monde.

Un unique capteur // Source : Julien Cadot pour Numerama

Les raisons pour lesquelles Apple a choisi de baptiser son smartphone de cette façon ne sont pas très difficiles à deviner. Six ans auparavant, en 2001, l’entreprise américaine lançait son premier baladeur numérique, le fameux iPod, par la suite décliné en iPod mini, iPod nano, iPod shuffle et iPod touch. Et en remontant encore quelques années en arrière, en 1998, Apple dévoilait l’iMac.

Cette homogénéité dans la désignation des produits n’est pas systématique, mais on la croise souvent : l’iPad pour les tablettes, iMessage pour la messagerie instantanée ou bien iCloud pour la sauvegarde en ligne. Et iTunes ! Cela entraîne évidemment une question brûlante : quel est le sens de cette lettre « i » ? Est-ce une façon de représenter l’individu en train de faire du téléphone, de la tablette, du cloud ?

Que désigne cette lettre « i » dans l’iPhone ?

Il faut remonter à l’iMac, qui a été le premier produit Apple à recevoir cette dénomination, pour comprendre le sens de cette lettre. Comme l’expliquent à la fois The Independent et Mashable, le « i » visait alors à désigner Internet — souvenez-vous : nous sommes alors en 1998 quand l’iMac est présenté et le « réseau des réseaux » commence tout juste à toucher le grand public.

Bien sûr, l’iMac ne pouvait faire l’impasse sur ces « nouvelles autoroutes de l’information ». L’ordinateur était capable de se connecter à Internet, avec l’abonnement adéquat et tout le matériel approprié. Mais il s’avère que le « i » avait une pluralité d’autres sens dans l’esprit de la firme de Cupertino : il signifiait aussi l’individu, l’instruction, l’information et l’inspiration. C’est ce que montrait Apple à l’époque.

« Le ‘i’ signifie aussi d’autres choses pour nous », déclarait d’ailleurs à ce propos Steve Jobs, en 1998. « Nous sommes une entreprise d’ordinateurs personnels, et bien que ce produit soit né pour travailler en réseau, c’est aussi un beau produit autonome. Nous le destinons également à l’enseignement. Ils veulent en acquérir. Et il est parfait pour la plupart des choses qu’ils font dans l’enseignement. »

Quand Steve Jobs a présenté l’iPhone en 2007, Internet était mentionné comme l’un des trois grands atouts du smartphone, avec le téléphone et la musique. Est-ce à cela que les têtes pensantes voulaient faire référence lorsqu’ils ont opté pour ce nom ? Ou bien est-ce que ce « i » est simplement devenu une partie de l’identité d’Apple, comme son célèbre logo à la pomme ? La question demeure ouverte.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo