Un nouveau programme de sécurisation des smartphones de Samsung a été dévoilé fin février. Il rend éligibles les modèles les plus récents de l'entreprise sud-coréenne à des patchs de sécurité pendant au moins quatre ans.

C’est une bonne nouvelle du point de vue de la sécurité informatique. Désormais, certaines gammes de smartphones commercialisées par Samsung à partir de 2019 bénéficieront d’un cycle de mise à jour rallongé. L’entreprise sud-coréenne, qui a fait cette annonce le 22 février, s’engage plus précisément à ce que chaque terminal éligible accède aux patchs pendant au moins quatre ans.

Les modèles éligibles sont les suivants :

  • Smartphones pliables : Fold, Z Fold2 5G, Z Flip, Z Flip 5G ;
  • Série Galaxy S : S10, S10+, S10e, S10 5G, S10 Lite, S20 5G, S20+ 5G, S20 Ultra 5G, S20 FE 5G, S21 5G, S21+ 5G, S21 Ultra 5G ;
  • Série Galaxy Note : Note10, Note10+, Note10+ 5G, Note20 5G, Note20 Ultra 5G ;
  • Série Galaxy A : A10e, A20, A50, A11, A21, A51, A51 5G, A71 5G ;
  • Série Galaxy XCover : XCover FieldPro, XCover Pro ;
  • Série Galaxy Tab : Tab Active Pro, Tab Active3, Tab A 8 (2019), Tab A with S Pen, Tab A 8.4 (2020), Tab A7, Tab S5e, Tab S6, Tab S6 5G, Tab S6 Lite, Tab S7, Tab S7+.

Pour ajouter de la visibilité, Samsung ajoute que durant ces quatre ans, les mises à jour seront proposées à un rythme régulier — rythme qui pourra toutefois être différent d’un produit à l’autre, puisque la société fait savoir que cette prise en charge pourra se faire sur une base mensuelle ou trimestrielle. Selon la documentation de Samsung, le rythme trimestriel concernera les Galaxy Tab et A.

Mises à jour mensuelles ou trimestrielles

Si Samsung n’en fait pas mention directement dans son communiqué, sa nouvelle politique s’appliquera vraisemblablement aussi à ses futurs produits, qui seront annoncés en 2021 et lors des années suivantes. En fonction des modèles, les mises à jour auront lieu une fois par mois ou chaque trimestre. Certains d’entre eux pourraient profiter d’un cycle de mise à jour plus long, les quatre ans étant un minimum.

La décision de Samsung est doublement importante. D’abord, car les smartphones sont devenus incontournables dans la vie numérique des particuliers et qu’à ce titre leur sécurisation est cruciale, y compris à long terme. Ensuite, parce que Samsung est leader du marché et que sa décision se répercute sur des millions de clients et peut avoir un effet d’entraînement sur ses concurrents.

Samsung Galaxy S10
Le Samsung Galaxy S10 bénéficie de cette nouvelle politique. // Source : Kārlis Dambrāns

Il est à noter que cet engagement concerne les correctifs au sens large et pas seulement les patchs d’Android. Pour le système d’exploitation mobile conçu par Google, Samsung a annoncé à l’été 2020 qu’il s’engageait à fournir des mises à jour Android pendant trois ans pour certaines gammes (S, N, Z et en partie la A), ce qui représente sur le papier trois versions majeures d’Android (une par an).

En effet, comme l’explique Samsung, « les mises à jour mensuelles et trimestrielles des microprogrammes incluent les correctifs pour les problèmes de sécurité liés à Android OS publiés par Google, ainsi que les correctifs pour les problèmes de sécurité spécifiques à Samsung ». Le nouveau programme de la compagnie a de fait une portée plus large que le système d’exploitation.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo