L'année 2021 sera bien celle des téléviseurs dotés d'un rétroéclairage mini LED. Samsung mise sur cette technologie pour rivaliser avec les modèles OLED de son rival LG.

Cette année, sur le marché de la télévision, la bataille entre Samsung et LG promet encore de faire rage. Et le premier sera sans doute un peu mieux armé pour rivaliser avec la technologie OLED, principal argument de son rival. Dans un communiqué diffusé le 6 janvier, la multinationale coréenne a dévoilé son line-up pour 2021. Pour Samsung, l’idée sera toujours de capitaliser sur le QLED, rebaptisé Neo QLED en raison d’un rétroéclairage plus peaufiné — associant des milliers de mini LED.

Le rétroéclairage est le principal défaut des téléviseurs Samsung, qui n’échappent pas au phénomène dit du blooming. Ce défaut fait apparaître un halo autour d’un objet lumineux (exemple : des sous-titres blancs sur un fond noir) en raison d’un trop faible nombre de LED et de l’obligation de passer par une lentille pour disperser la lumière. Les mini LED, que l’on peut associer par milliers en raison de leur plus petite taille, devraient régler ce problème — ou tout moins l’atténuer.

Téléviseur Samsung Neo QLED // Source : Samsung

Samsung continue d’améliorer ses téléviseurs QLED

Le rétroéclairage basé sur des mini LED sera aussi employé par LG dans ses références QNED, sachant que l’OLED restera le pinacle de l’image à ses yeux. Pour Samsung, qui ne commercialise plus de téléviseurs OLED depuis plusieurs années, le Neo QLED est vu comme une révolution. Cette nouvelle génération garantit : «  une intensité lumineuse forte tout en maximisant les niveaux de contraste », « une colorimétrie optimale », « un contrôle fin et précis des LED  », « des écrans durables dans le temps » ou encore un « son dynamique  ».

Contrairement à LG, Samsung ne précise pas le nombre de mini LED intégrées, ni le nombre de zones de rétroéclairage. Les chiffres varieront en fonction des références (lire : plus on paiera cher, plus il seront élevés et plus le rétroéclairage sera performant).

Pour le traitement de l’image, Samsung s’appuie sur le processeur Neo Quantum, nourri par une intelligence artificielle capable de retravailler des flux allant jusqu’à la 8K. La firme coréenne lancera une gamme complète, articulée autour de références 4K et 8K. Le modèle le plus cher reprendra le design sans bord du magnifique Q950, introduit au CES de l’an dernier. Il sera accompagné d’un boîtier Slim One Connect pour l’électronique et la connectique.

Enfin, dans une démarche éco-responsable, Samsung va proposer une télécommande n’ayant pas besoin de piles pour fonctionner. Intégrant 24 % de matériaux recyclés (plastique de bouteilles), elle se rechargera par USB ou par l’énergie solaire. Il s’agit d’une excellente initiative.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo