Unscreen est un site tout simple qui vous permet d’effacer l’arrière-plan d’une vidéo en un clic. Le traitement est rapide et le rendu très satisfaisant. Pratique quand on n'a pas de fond vert ou que l'on veut réaliser rapidement un trucage de bon goût.

Ça y est, vous maitrisez à la perfection le détourage d’une personne sur n’importe quelle photo grâce au service Remove.bg ? Pourquoi alors ne pas passer au niveau supérieur avec le site Unscreen.com ? Cette plateforme propose en effet exactement la même chose que Remove.bg, mais pour les contenus animés — les vidéos, bien sûr, mais aussi les fameuses images animées (.gif).

Son principe ravira sans aucun doute les personnes qui tournent des vidéos et qui ont un problème de décor. En effet, cette plateforme retire automatiquement l’arrière-plan des vidéos, pour que vous le remplaciez par le fond que vous voulez. Vous pouvez choisir parmi l’un des backgrounds proposés par défaut ou bien utiliser le vôtre. En somme, plus besoin de fond vert pour réaliser une bonne incrustation !

Le site est vraiment très simple d’utilisation. On obtient une vidéo en quelques clics à peine et, lors des quelques tests que nous avons menés, nous avons été agréablement surpris du bon rendu qui était à chaque fois proposé. La plupart du temps, la plateforme a identifié correctement la personne présente au premier plan, y compris quand elle n’est pas face à la caméra ou lorsque l’angle de vue est atypique.

Un exemple avec une vidéo publiée sur notre compte Instagram : une capture de la vidéo, la vidéo avec un fond transparent, l’ajout d’un effet psychédélique et des gens… qui dansent.

Bien entendu, un rendu convaincant ne veut pas dire rendu parfait.

En regardant avec attention le résultat, on peut parfois observer la disparition ponctuelle de quelques cheveux ou d’un bout de peau, situé à l’extérieur de la séquence détourée, qui disparait à cause des conditions d’éclairage, parce qu’il a été confondu avec le décor. On a eu aussi droit à quelques animations mal détourées, mais il faut reconnaître que les .gif qui étaient soumis n’étaient pas évidents à traiter.

Si vous évitez de chercher à piéger Unscreen, vous devriez obtenir un détourage très satisfaisant. Bien sûr, on finit par remarquer la démarcation entre l’avant et l’arrière-plan, mais elle est atténuée par un léger effet de flou. Cela vaut aussi bien pour le contour des vêtements, la chevelure ou la peau. Vu à la vitesse que travaille Unscreen pour fournir un résultat, c’est tout à fait propre.

Une version de base, en attendant une version pro

Unscreen gère les formats les plus courants en matière de vidéo (.mp4, .mov, .webm, .ogg) et les images animées, qu’il est possible d’aller chercher sur Giphy — la plateforme de référence dans ce domaine. Les vidéos peuvent provenir d’une URL directe ou bien de son PC via téléversement. C’est aussi le cas des images animées. Par contre, les liens vers YouTube ne sont pas supportés.

Le détourage est globalement bien réussi et certains fonds proposés sont amusants. La mauvaise découpe à gauche est normale : la vidéo initiale contenant une animation sur le côté qui a été effacée par l’algorithme.

Unscreen affirme qu’il n’y a pas à proprement parler de plafond pour l’envoi des fichiers, mais que plus le contenu est volumineux, plus le traitement est long. Il convient aussi de tenir compte de la capacité de sa connexion Internet. Si le transfert est instantané ou presque avec la fibre optique, il pourra prendre plusieurs minutes, voire davantage, avec une liaison moins performante.

Attention : Unscreen se compose de deux niveaux de prestation.

Une offre gratuite, qui est accessible à tout le monde, mais qui est restreinte par diverses limitations. Par exemple, les clips générés ne peuvent excéder 5 secondes et le format de sortie ne prévoit pas la vidéo (.gif, animation PNG, fichier .zip ou images PNG individuelles). Une offre payante est prévue, avec un accès API, un export en format vidéo (.mp4), sans limitation de durée ou de qualité, et sans marquage.

Pour fonctionner, Unscreen s’appuie sur les algorithmes de Kaleido, qui est le service de « traitement des images par intelligence artificielle » sur lequel repose aussi Remove.bg. Le site, qui est basé en Autriche, au cœur de l’Union européenne, se déclare complètement conforme avec le RGPD et précise que les vidéos traitées ne sont ni conservées (le site dit les détruire après traitement), ni publiées, ni partagées avec des tiers.

Partager sur les réseaux sociaux