Une application a été développée pour apprendre de manière ludique à prendre en mains Soli, le capteur de gestes du Pixel 4. Elle implique des Pokémon.

Apprendra-t-on quelque-chose lors de la conférence Google du 15 octobre ? Si Microsoft avait su, plus ou moins, garder le secret sur ses produits Surface les plus audacieux, Google subit de nombreux leaks avant le lancement de son Pixel 4. Aujourd’hui, c’est le média américain 9to5Google, souvent très bien informé, qui a mis la main sur une application conçue pour apprendre aux utilisatrices et utilisateurs à manier Soli — le capteur de mouvements à l’avant du Pixel 4 qui permet de le contrôler sans le toucher.

Pokémon, touchez les tous de loin

Toute la surprise vient du fait que l’application n’est pas un tutoriel basique comme Google sait les faire, mais une application ludique centrée autour de Pokémon. Ce qui sous-entend une collaboration entre la Pokémon Company et Google pour le lancement de Pixel 4. En l’absence de smartphone équipé d’un capteur Soli, les journalistes de 9to5Google n’ont pas pu tester le tutoriel.

Google x Pokémon // Source : 9to5Google

Il est en revanche assez simple de comprendre comment Pokemon Wave Hello fonctionne : l’application invite la personne devant le smartphone à interagir avec 5 Pokémon (Pikachu, Evoli, Flambino, Ouistempo et Larméléon) en faisant des gestes de la main. Les trois derniers Pokémon de la liste sont les petites bêtes prévues pour Pokémon Épée et Bouclier, les jeux attendus pour la fin de l’année sur console Nintendo Switch. Un smartphone qui n’a pas Soli peut interagir avec les Pokémon depuis l’écran tactile, mais l’expérience perd un peu son intérêt. Cela dit, il se pourrait qu’elle finisse dans le Play Store comme un support promotionnel pour les futurs jeux.

Le 15 octobre, Google est attendu au tournant. Avec son iPhone 11 Pro, Apple a mis la barre très haut côté matériel embarqué et a prévu des améliorations logicielles d’ici la fin de l’année pour corriger les rares défauts de l’iPhone 11. On pense notamment à Deep Fusion, procédé numérique censé améliorer les photos en basse luminosité, testé dans iOS 13.2. Et même s’il ne sortira probablement pas en Europe, le Huawei Mate 30 a été une démonstration de force côté capture d’image.

Partager sur les réseaux sociaux