COUP a rapporté que 23 scooters avaient été vandalipsés au niveau des freins. CityScoot a annoncé avoir avoir subi le même type de vandalisme, sur environ 1 % de sa flotte.

« Nous avons pu vérifier l’ensemble de la flotte COUP et recensé 23 eScooters avec des dommages volontaires sur le système de freinage », a annoncé l’entreprise de scooters électriques en libre-service dans un email à ses clients, ce lundi 10 juin 2019 à 16 heures.

La filiale de Bosch a relancé son service de partage de scooters après l’avoir suspendu pendant trois jours à la suite de cette étrange découverte, vendredi 7 juin. Ces problèmes découverts «  affectent le système de freinage de nos eScooters COUP, notamment en sectionnant les câbles de frein », assénait le premier communiqué aux utilisateurs que Numerama a consulté. « En conséquence, la seule bonne décision était de fermer l’intégralité du service pour votre sécurité et pour vérifier chaque eScooter de manière individuelle », continue l’entreprise ce lundi.

Ce même week-end, le concurrent CityScoot avait également remarqué qu’une « quarantaine » de ses scooters avaient été victimes de vandalisme similaire. CityScoot assure que ses scooters ne peuvent pas démarrer si les câbles de freins sont sectionnés : l’application n’a donc pas été suspendue. Contacté par Numerama, CityScoot confirme qu’un peu moins d’un pourcent de sa flotte de 4 000 scooters a été touchée.

Un scooter COUP // Source : Kit presse

COUP demande aux usagers de contrôler les freins avant de conduire

Dans nouvel email envoyé à ses usages, COUP les invite à la prudence en vérifiant systématiquement que les deux freins de ses deux-roues de marque Gogoro fonctionnent : « Nous vous demandons de contrôler les freins avant de conduire un eScooter COUP 
 », énonce le message. « Si vous pouvez presser l’un des deux leviers de frein complètement jusqu’à ce qu’il touche la poignée, cela signifie que les freins ne sont pas fonctionnels. Ils ont probablement été endommagés. Dans ce cas, ne conduisez pas ce eScooter et appelez le service client immédiatement.  » Pour rappel, il faut que les deux freins (gauche et droite) fonctionnent pour que le conducteur soit réellement en sécurité.

L’endommagement de plus de 60 engins semble s’apparenter à un acte malveillant, sans pour autant que l’on en sache plus pour l’instant. CityScoot et COUP ont toutes les deux porté plainte, et l’enquête est en cours. Les deux entreprises se partagent le marché des scooters électriques en libre-service : CityScoot depuis 2016, COUP depuis 2017.

Vous souhaitez nous communiquer des informations concernant COUP, ou les acteurs du marché du partage de véhicules en libre-service ? Écrivez-nous à marie.turcan@humanoid.fr, sur Twitter ou sur Signal (numéro sur demande).

Partager sur les réseaux sociaux