Goldman Sachs, partenaire de Apple sur l’Apple Card, songe à un lancement en dehors des États-Unis.

Apple a multiplié les annonces pendant sa conférence organisée le 25 mars 2019. Et en plus des services attendus (News+ et TV+), la firme de Cupertino a levé le voile sur l’Apple Card, une vraie carte bancaire qui va beaucoup plus loin qu’Apple Pay. Sera-t-elle disponible ailleurs ? C’est le souhait de la banque Goldman Sachs, partenaire de Apple sur ce moyen de paiement.

Dans une interview accordée à CNBC le 26 mars 2019, Richard Gnodde, CEO de Goldman Sachs International, a expliqué : « Nous allons commencer par les États-Unis mais, avec le temps, nous allons réfléchir à des opportunités internationales. » En somme, la porte est ouverte et il faudra sans doute des rapprochements avec d’autres établissements bancaires. 

La carte bancaire Apple Card // Source : Capture d'écran Apple

La carte bancaire Apple Card

Source : Capture d'écran Apple

Le moyen de paiement de demain ?

« Nous allons la sortir cet été et nous pensons que le succès sera rapidement au rendez-vous », ajoute l’intéressé. D’où cette idée de vouloir mettre une Apple Card dans le portefeuille d’un maximum de gens. On rappelle que la carte bancaire est d’abord virtuelle, intégrée à l’iPhone et acceptée dans les magasins dont les terminaux de paiement sont compatibles avec Apple Pay — paiement sans contact. Sinon, il y aura une carte bancaire physique qui fonctionnera comme les autres (pas de paiement sans contact en revanche). 

Les principaux avantages de l’Apple Card tiendront dans l’absence de frais (notamment pour les opérations à l’international), la possibilité de différer les prélèvements (lire : s’endetter, un mode très américain de consommation basé sur le crédit et son remboursement proposé sur la plupart des cartes bancaires), un suivi précis des achats (via une application détaillée) et, surtout, l’obtention de cashback (de 1 à 3 % des sommes payées selon les lieux où sont faits les achats).

La plupart d’entre eux sont déjà proposés chez Revolut ou N26 en Europe, mais Apple a l’avantage d’une communication située dans la poche de millions de personnes.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.