Un employé de la Gigafactory 1 de Tesla a annoncé que le cap des 5 000 batteries produites par semaine avait été atteint.

Le mois de juin se termine dans quelques jours et Tesla joue gros. Depuis des mois, Elon Musk martèle qu’il est nécessaire de produire 5 000 Model 3 chaque semaine. C’est un objectif qui est prévu de longue date mais qui a pris du plomb dans l’aile en raison de divers soucis de production. Aujourd’hui, la situation reste bien floue, même si Tesla fait tout pour concrétiser ses promesses aux yeux des investisseurs. Quitte à improviser des lignes d’assemblage dans des tentes gigantesques.

Ceci étant, un employé un peu trop bavard de Tesla a peut-être partagé une bonne nouvelle en indiquant — via un tweet effacé mais capté par nos confrères d’Electrek — que ce fameux cap des 5 000 avait été franchi à la Gigafactory 1, là où les batteries sont produites.

En attendant une annonce officielle

John Totah, employé au sein de la Gigafactory 1 — information confirmée par Electrek —, a donc indiqué dans un message publié le 24 juin 2018, «  Incroyable. Notre objectif en mars était de 2 500 unités par semaine et nous ne l’avions pas atteint [ils avaient atteint les 2 000, ndlr]. Aujourd’hui, nous venons d’atteindre les 5 000 par semaine en juin.  » Comme il n’est pas autorisé à divulguer ce genre de détails, l’intéressé a supprimé son tweet. Mais, à l’occasion de l’une de ses réponses, il a précisé que Tesla avait revu énormément de processus et que, désormais, cela fonctionnait beaucoup mieux. D’où les progrès constatés.

Pour autant, cela ne veut en aucun cas dire que Tesla a effectivement sorti 5 000 Model 3 de ses usines — les batteries sont une chose, le reste de la voiture une autre. À cela s’ajoute cette communication sortie un peu de nulle part plutôt que de la bouche d’Elon Musk. On connaît la capacité du patron à se réjouir publiquement de ses avancées. Et croyez bien que le jour où Tesla atteindra ces 5 000 unités, alors on ne manquera pas de l’entendre. En attendant, peut-être que John Totah a raison.

Partager sur les réseaux sociaux