Pour accueillir de plus en plus de voitures sur ses lignes de production, Tesla a monté... des tentes.

Tesla espère toujours atteindre les 5 000 Model 3 produites chaque semaine avant le début du second semestre — qui approche à grands pas. Alors le constructeur est obligé de trouver des subterfuges pour pallier ses limites du moment, notamment le manque de place avec lequel il doit composer dans son usine située à Fremont.

En temps normal, il aurait déposé un permis pour construire un nouveau bâtiment. Mais, dans l’urgence, Tesla a préféré assembler des tentes pour ajouter une ligne de production à sa chaîne de valeurs. Astucieux.

Des usines-tentes

Le 16 juin 2018, Elon Musk a donc vanté la prouesse de son entreprise ayant consisté à ajouter une ligne de production en un temps record — trois semaines — et avec un minimum de ressources. À l’aide de tentes, donc. Un choix qui, forcément, a suscité énormément de réactions. Dans les colonnes de The Verge, Karl Brauer de chez Autotrader et Kelley Blue Book, explique : « Je ne suis pas sûr à 100 % mais je dirais que c’est la seule ligne d’assemblage d’un véhicule produit à grand échelle sous une tente.  » Certains blaguent et estiment que Tesla prépare son déménagement sur Mars en testant des structures durables que l’on peut installer facilement. 

Si on peut crier au génie, se pose quand même la question de la viabilité d’une telle « usine » à long terme et en termes de sécurité (sans compter la maîtrise de la température pour préserver les machines). Elon Musk estime évidemment que cette ligne de fortune est bien meilleure que celles ayant coûté des millions de dollars. « C’est mieux que les usines. Plus confortable et avec une vue merveilleuse sur les montagnes  », indique même le patron.

Fremont a visiblement autorisé l’existence de ces tentes — qui sont bien plus que des tentes en réalité — pendant six mois. Mais qui sait si Tesla n’en fera pas une usine à part entière en obtenant tous les permis nécessaires ? « Pas sûr que nous ayons besoin d’un bâtiment », estime carrément Elon Musk. Même en Allemagne ? 

Partager sur les réseaux sociaux