L'un des sujets du bac Anglais de cette année invitait les élèves à se prendre pour Elon Musk. Vous avez trois heures.

Ce mercredi 20 juin 2018, les candidats du baccalauréat avaient rendez-vous avec l’épreuve de LV1 (anglais, espagnol ou allemand). Le ministère de l’éducation nationale a publié les sujets des filières générales et technologiques et, surprise : Elon Musk s’est incrusté dans l’épreuve d’anglais des bac S, ES et L.

L’un des sujets d’expression écrite consistait en effet à demander aux élèves d’imaginer son discours d’inauguration de l’Hyperloop en 2020. Une manière comme une autre de raccrocher à l’actualité, sous fond d’évolution de la mobilité.

Capture d’écran des sujets du BAC 2018. LeMonde.Fr

Passe le Bac avec Elon Musk

Que vient dont faire le patron de Tesla et SpaceX ici ? L’Hyperloop, son fameux projet de tunnel du futur censée porter des navettes qui relient un point A à un point B à une vitesse vertigineuse, est au cœur de l’épreuve. L’exercice porte d’abord sur la compréhension d’un article datant du 8 décembre 2015 et tiré du Chicago Tribune — il est intitulé « California firm Hyperloop to test engine in southern Nevada. »

À partir des informations contenues dans le texte, les étudiants doivent remplir correctement un tableau comparant un prototype d’Hyperloop, expliquer ce qui, dans le vocabulaire du journaliste montre qu’il estime que le produit constitue une innovation majeure, ou encore choisir le design de l’Hyperloop en se basant uniquement sur les phrases de l’article. Celles et ceux qui lisent Numerama ont dû être avantagés. 

Le clou du spectacle se trouve assurément dans l’expression écrite, qui compte pour dix points. Il y a le choix entre un argumentaire construit mais très, très large (« Pensez-vous que le progrès technique implique nécessairement l’oubli du passé ? ») ou un exercice de fiction (« Écrivez le discours d’inauguration d’Elon Musk pour l’Hyperloop en 2020, dans lequel il rappelle au public l’évolution des transports et explique sa vision du futur »). En plus ou moins 300 mots à chaque fois. Et en anglais, bien sûr. 

Partager sur les réseaux sociaux