Apple a profité de sa conférence centrée sur l'éducation pour lever le voile sur un nouvel iPad, dont la cible sera principalement constituée d'étudiants. Les performances sont boostées, mais l'objet reste très accessible pour cette gamme.

Mardi 27 mars 2018, Apple organisait une conférence annoncée il y a peu et axée sur l’éducation. Il n’a pas pas fallu très longtemps pour que les gens envisagent quelques annonces hardware, notamment un nouvel iPad. Et, surprise, la firme de Cupertino a bel et bien dévoilé un iPad dont la caractéristique principale sera d’être compatible avec l’Apple Pencil sans avoir la désignation Pro.

Logique : cette tablette est à destination des étudiants et des enseignants, soit des personnes qui tiennent à maîtriser leur budget. Ainsi, il ne coûtera que 359 euros pour la version 32 Go (sans oublier la réduction pour les écoles, appliquée également en France).

L’Apple Pencil s’exporte ailleurs que sur Pro

Cela signifie donc que l’Apple Pencil, le fameux stylet, n’est plus uniquement réservé à la gamme la plus chère. Et l’accessoire en profitera pour se rendre compatible avec la suite bureautique (Keynote, Pages, Numbers). Une excellente nouvelle.

Sinon, cet iPad sera une ardoise de 9,7 pouces (écran Retina) alimenté par un processeur A10 Fusion et promettant une autonomie pouvant montant jusqu’à dix heures. Deux points qui font dire à Apple : « Le nouvel iPad est plus puissant que la plupart des Chromebook ». La cible est désignée.

Compatible avec la réalité augmentée d’AR Kit, cet iPad est pour terminer équipé d’un capteur de huit millions de pixels à l’arrière, d’un autre capteur à l’avant pour FaceTime en HD, d’un gyroscope, d’un accéléromètre et de Touch ID pour le déverrouillage. Point de Face ID, mais un prix mini pour une tablette ultra-capable.

Partager sur les réseaux sociaux