Dans une vidéo de 3 minutes et 37 secondes filmée avec un Meta Quest 3, Mark Zuckerberg réagit pour la première fois à la sortie de l’Apple Vision Pro. Le créateur de Facebook se dit « surpris » d’avoir découvert que le produit d’Apple était moins bon que le sien.

« J’ai enfin essayé l’Apple Vision Pro ». Même si vous n’aimez pas Mark Zuckerberg, impossible de ne pas respecter sa démarche. Convaincu depuis des années que la réalité virtuelle est le futur de l’informatique, le créateur de Facebook prend un risque, en enregistrant une vidéo de 3 minutes et 37 secondes sur l’Apple Vision Pro de son concurrent.

Il y tacle sévèrement le produit qui pourrait mettre sous les projecteurs l’industrie de la VR. Il est rare de voir un patron de ce niveau se prêter à un tel exercice, même si son objectif est d’alimenter la guerre des fans pour vendre son propre casque Meta Quest 3 à 679 euros (contre 3 499 dollars chez Apple).

La vidéo de Mark Zuckerberg a un seul défaut : elle frôle la mauvaise foi. Le patron de Meta, qui a raison sur plusieurs éléments, semble incapable d’attribuer la moindre victoire à Apple. « Je dois reconnaître que je m’attendais à ce que le Quest soit le meilleur rapport qualité-prix pour la plupart des gens, puisqu’il coûte sept fois moins, mais après avoir essayé le Vision Pro, je ne pense pas que le Quest soit juste un meilleur rapport qualité-prix. Je pense que le Quest est un meilleur produit, point.»

Mark Zuckerberg ne parle que des défauts de l’Apple Vision Pro

Pour Mark Zuckerberg, « le Quest est meilleur pour une vaste majorité d’utilisateurs ». Zuck parle notamment de la qualité de la réalité mixte d’Apple, qui permet de voir le monde grâce à des caméras (un virage pris par Meta au moment des rumeurs sur le casque d’Apple, alors qu’il se concentrait uniquement sur la réalité virtuelle et le métavers jusqu’ici). « Le Quest 3 propose une vue du monde en haute définition avec de grands écrans virtuels, comme le Vision Pro », analyse Zuckerberg.

Ce n’est pas tout. Dans son test, Mark Zuckerberg estime aussi que le Quest 3 serait meilleur que le Vision Pro sur d’autres choses, comme « se déplacer, jouer à des jeux, voir des amis, sociabiliser et faire du sport ». Zuckerberg mentionne aussi le confort, puisque le Quest 3 pèse 100g de moins que le Vision Pro, sans câble. « C’est une grande différence sur la tête.»

L'Apple Vision Pro et les yeux EyeSight. // Source : Numerama
Zuckerberg a raison : l’Apple Vision Pro est lourd. // Source : Numerama

Pour Mark Zuckerberg, le Quest 3 dispose aussi d’un meilleur champ de vision et « d’écrans que je trouve plus lumineux ». Le patron de Meta évacue rapidement les écrans Micro-OLED 4K du Vision Pro, en indiquant que la qualité est meilleure, mais avec trop de compromis sur le poids pour y arriver. Bref, rien ne semble être bon sur l’Apple Vision Pro, y compris sa plus grande qualité.

Parmi les autres fonctionnalités oubliées par Zuckerberg, il y a l’écran externe d’Apple, les yeux virtuels EyeSight, la reconnaissance d’iris Optic ID, les avatars 3D dans FaceTime, les fenêtres qu’il est possible de générer en illimité, le catalogue de films/séries, la puissance du produit, la configuration automatique d’une pièce ou la qualité des haut-parleurs, qui sont pourtant des points forts de l’Apple Vision Pro.

Il n’y a évidemment aucun mot sur l’écosystème, qui est plus fort chez Apple que chez Meta. Mark Zuckerberg ne compare que les éléments sur lesquels le Quest peut rivaliser.

Le prochain Meta Quest va récupérer le suivi des yeux

« Le suivi des yeux d’Apple est vraiment bon », reconnaît Mark Zuckerberg, juste après avoir dit que le suivi des mains du Quest était meilleur (spoiler après 10 jours de test : c’est faux). Le patron de Meta en profite pour annoncer que le suivi des yeux fera son retour dans le prochain Quest, après avoir été expérimenté avec l’onéreux Quest Pro.

Évidemment, Zuck taille le catalogue de visionOS, qui manque « de contenus immersifs, de YouTube et de Xbox Game Pass ».

Quand on porte un Quest Pro, on voit le vrai monde. Mais il y a une interface virtuelle au milieu. // Source : Numerama
L’interface de Meta Quest, avec des pointeurs pour sélectionner des choses. // Source : Numerama

« Beaucoup pensaient que le Vision Pro serait de meilleure qualité, parce que c’est Apple et parce qu’il coûte 3 000 dollars de plus mais, honnêtement, je suis surpris de constater que le Quest est meilleur pour la majorité des choses pour lesquelles les gens utilisent ces produits. » Dans la phrase suivante, Mark Zuckerberg attaque ses éventuels détracteurs, qu’il qualifie de « fanboys ». La guerre des fans est lancée.

Le Quest est un concurrent « ouvert », vraiment ?

En dernière partie de vidéo, Mark Zuckerberg prend un risque en comparant sa plateforme Quest à Android ou Windows, qu’il présente comme des « alternatives ouvertes » à iOS et macOS. « Chaque génération informatique a son modèle ouvert et son modèle fermé », analyse le patron de Facebook. « Dans cette nouvelle génération, Meta sera le modèle ouvert et je veux être sûr que le modèle ouvert gagne. »

Évidemment, ce qu’il dit est faux. Le système d’exploitation du Quest est exclusif aux produits de Meta, utilise une version modifiée d’Android et un magasin d’applications fermé et ne peut pas être qualifié de modèle ouvert. La vraie alternative ouverte à Apple et Meta pourrait être signée Google, qui prépare activement un Android XR pour les autres acteurs, comme Samsung et Sony. Mais ça, Mark Zuckerberg ne le dit pas.

Le Meta Quest 3. // Source : Meta
Le Meta Quest 3. // Source : Meta

Bref, le patron de Meta mise sur une stratégie agressive pour descendre l’Apple Vision Pro et ne lui reconnaît quasiment aucune qualité. Une communication qui semble réussie, au vu des nombreuses reprises sur les réseaux sociaux… même si l’avenir pourrait faire de cette analyse une risée, au même titre que celle de Steve Ballmer en 2007, l’ex-patron de Microsoft. Il se moquait alors de l’iPhone qui ne marcherait jamais.

Au passage, le grand absent de cette vidéo est le métavers, que Mark Zuckerberg n’a pas mentionné une fois. C’est anecdotique, mais c’est aussi la preuve que Meta n’a pas toujours eu les idées claires.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !