À quelques jours de la sortie de son tout premier « ordinateur spatial », Apple a organisé une session de présentation avec les employés de ses magasins. MacRumors a pu consulter une vidéo dans laquelle l’emballage du Vision Pro est montré.

Pour Apple, le Vision Pro n’est pas un produit comme les autres. Après avoir révolutionné l’ordinateur personnel en 1984 et le smartphone en 2007, la marque rêve de faire basculer l’informatique dans une nouvelle ère avec le Vision Pro, son premier ordinateur spatial. Une première tentative de mélange du virtuel et du réel qui a sans doute pour objectif de tâter le terrain et de mesurer l’intérêt des consommateurs, alors que la réalité virtuelle n’a jamais réussi à sortir de sa niche. On sent qu’Apple avance plus prudemment qu’à l’accoutumée, comme la sortie exclusivement américaine du produit et les essais très contrôlés des médias ont pu le prouver.

À quelques jours de la sortie du Vision Pro (le 2 février), Apple multiplie les communications à son sujet. Après avoir publié une vidéo de présentation de 10 minutes, la marque a organisé une session de formation dans tous ses Apple Store américains le dimanche 21 janvier. MacRumors a pu consulter une partie de la vidéo projetée aux employés et a remarqué que la boîte du produit avait l’air aussi énorme que peu pratique à transporter.

Une boîte immense qui complexifie encore plus les choses

L’image publiée en accompagnement de cet article n’est pas officielle, puisque MacRumors n’a pas été autorisé à prendre une capture d’écran de la vidéo de présentation. L’équipe du site indique cependant qu’il s’agit d’un rendu 3D réaliste inspiré de ce qu’il a vu, ce qui laisse supposer que l’ordre de grandeur est bien le bon. Cette image va aussi dans le sens de ce qu’annonçait le journaliste Mark Gurman quelques heures plus tôt, en affirmant que la boîte du Vision Pro serait « géante » et représenterait à elle seule les boîtes de deux Mac Studio.

Pourquoi faire aussi grand, alors que le casque s’annonce plutôt petit et qu’Apple ne cesse de répéter qu’il réduit la taille des cartons au minimum au nom de l’écologie ? Sans doute parce qu’Apple, à la surprise générale, a décidé d’intégrer de nombreux accessoires dans la boîte de son premier ordinateur spatial.

Le Vision Pro est livré avec plusieurs attaches, avec sa batterie obligatoire pour fonctionner, avec de la mousse de rechange, avec un chargeur, avec une chiffonette et avec une couverture de transport, même si la meilleure housse de transport coûte 200 dollars.

Le contenu de la boîte du Apple Vision Pro.
Le contenu de la boîte du Apple Vision Pro. // Source : Capture Numerama

Avec une boîte aussi grande, Apple se complique sans doute la tâche. On imagine que la logistique autour du Vision Pro ne doit pas être simple à gérer, ce qui ajoute des arguments au lancement exclusif aux États-Unis (Apple aurait été contraint de créer des sacs spéciaux dans les Apple Store rien que pour ça).

La marque veut sans doute bien faire avec cette entrée délicate sur un marché qu’elle sait fragile, pour réduire au maximum les critiques, quitte à rendre la gestion des stocks encore plus délicate.

Entre 160 000 et 180 000 casques déjà vendus

L’Apple Vision Pro est-il condamné au flop, comme certains le prédisent ? S’il est trop tôt pour le dire, les premiers chiffres publiés par l’analyste Ming-Chi Kuo prouvent que les suiveurs d’Apple ont été au rendez-vous. Entre 160 000 et 180 000 casques auraient été vendus à l’ouverture des précommandes, ce qui a provoqué une rupture des stocks en seulement une dizaine de minutes. Les précédentes suppositions tablaient plutôt sur 80 000 exemplaires, ce qui prouve qu’Apple est sur une dynamique positive. Reste à répondre à la question suivante : ce succès peut-il durer sur le long terme et se reproduira-t-il à l’étranger ?

Prochaine étape pour Apple : laisser quelques médias et créateurs de contenus américains tester le Vision Pro, en attendant sa grande sortie officielle. C’est le 2 février que la vision d’Apple quant à l’informatique du futur pourra enfin être jugée. Pas besoin de vous dire que nous sommes particulièrement intéressés, puisqu’il est rare qu’un lancement soit aussi difficile à appréhender.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !