Dans son catalogue, Withings commercialise une balance connectée au tarif de 399,95 €. Une sacrée somme pour un produit qui n’affiche pas toujours des bonnes nouvelles. Appelée Body Scan, elle permet d’obtenir une cartographie complète de son corps. Est-ce bien utile ?

Pour beaucoup, le poids est une véritable obsession — surtout après la période des fêtes, riche en excès qui ont tendance à faire grimper le chiffre montré sur la balance. Le poids n’est pourtant pas une donnée très parlante si on ne tient pas compte d’autres facteurs essentiels. Par exemple, à taille et âge équivalents, un sportif sera plus lourd qu’une personne qui a une activité physique moins régulière, la masse graisseuse étant plus légère que celle musculaire. C’est justement là où une entreprise comme Withings, spécialisée dans la santé, intervient en proposant un pèse-personne baptisé Body Scan et facturé 399,95 €. Son but ? Aller plus loin que la simple donnée du poids.

La Body Scan ne ment pas sur son nom : il s’agit vraiment d’un scanner complet de la composition de votre corps. Grâce à elle, vous connaîtrez bien entendu votre poids, mais aussi votre taux de masse graisseuse, votre taux de masse musculaire ou encore votre graisse viscérale. Vous aurez même droit à un électrocardiogramme à six dérivations et à un score de santé nerveuse. Autant de données que vous pouvez ensuite retrouver dans l’application dédiée, avec même une segmentation de votre corps (bras, jambes, torse) et d’autres indicateurs liés à la santé. C’est vraiment complet. Logique à un tel tarif.

Balance Withings Body Scan // Source : Withings
Balance Withings Body Scan // Source : Withings

La Body Scan de Withings est bien pour avoir une idée de la composition de son corps

Quand j’ai reçu la Body Scan de Withings, je pesais 79,1 kg, dont 11,7 kg de graisse et 64 kg de muscle. Le 30 décembre, j’en étais à 78,7 kg, dont 9,4 kg de graisse et 65,8 kg de muscle. Entre temps, je me suis pesé tous les jours du mois de décembre, avec le même protocole : au réveil et à jeun, aux alentours de 8h30. Je précise que je fais énormément de sport (5 à 6 fois par semaine), avec un régime alimentaire assez strict (pauvre en lipide, modéré en glucide, riche en protéine). En un mois, mon programme a porté ses fruits : si mon poids s’est stabilisé autour des 79 kilos, mais ma masse musculaire est plus importante. Ma dernière pesée confirme cette tendance : 79,3 kg dont 9,6 kg de graisse et 66,1 kg de muscle. Dans la glace, je le vois.

Néanmoins, en me pesant tous les jours, je me suis rendu compte que la balance Body Scan n’était pas d’une précision chirurgicale pour constater son évolution au jour au jour. C’est assez logique puisque la composition de notre corps évolue en permanence en fonction de ce que l’on mange ou encore en fonction de notre activité. Il n’empêche, j’ai constaté des écarts assez invraisemblables par moment : ainsi, entre le 10 et le 11 décembre, j’aurais gagné 2,3 kilogrammes de graisse. J’y crois assez peu, à moins d’avoir englouti un Big Mac et une portion de frites à chaque repas entre les deux mesures (je n’ai pas fait ça). Sur un mois, le poids de la graisse dans mon corps a oscillé entre 8,1 et 11,7 kg.

Le manque de précision de la Body Scan sur ces données liées à la composition se confirme quand on répète plusieurs pesées d’affilée. Tandis que la mesure du poids se tient bien (à plus ou moins 50 grammes), celles des masses graisseuse et musculaire s’éparpillent beaucoup plus. Une preuve que ce n’est pas d’une fiabilité irréprochable sur la répétition dans un court intervalle. Maintenant, les écarts ne sont pas énormes non plus, ce qui permet quand même de se faire une idée de ce que contient notre corps. On n’a pas besoin d’une hyper précision pour avoir le sourire ou se rassurer. Tout comme il ne sert à rien de se peser tous les jours.

J’ai quand même tenu à comparer la Body Scan avec la balance hyper pointue accessible sur rendez-vous à ma salle de sport (qui coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros selon le responsable de l’établissement).

Voici les résultats sur les pesées réalisées le 26 décembre :

Withings Body ScanBalance InBody
Poids 79,3 kg80,4 kg
Masse grasse9,7 kg10,9 kg
Masse maigre69,5 kg69,5 kg

Les résultats ne sont pas si éloignés. Le rendez-vous à la salle coûte 35 € mais permet d’obtenir un score InBody (sur 100) et les conseils d’un coach pour l’améliorer. Les conseils sont assez inestimables pour progresser de manière efficace.

Balance Withings Body Scan // Source : Withings
Balance Withings Body Scan // Source : Withings

Une balance connectée à 400 €, à quoi ça ressemble ?

Outre la batterie de capteurs intégrés, Withings justifie le prix de la Body Scan par un design joli — pour une balance — et des finitions haut de gamme. Attention, pour l’utiliser, il ne suffit pas de monter dessus. Il est aussi nécessaire de saisir la poignée reliée à la balance par un câble tressé (on peut l’accrocher au mur si on ne veut pas avoir à se baisser). Une pesée dure un peu moins de deux minutes, dont 30 secondes dédiées au seul électrocardiogramme. Cela peut paraître un peu long, mais c’est le temps qu’il faut pour afficher toutes les informations sur l’écran en couleur. À noter que certaines données ne sont accessibles qu’après plusieurs pesées, indispensables pour que la Body Scan vous connaisse un peu mieux (exemple : l’âge vasculaire).

La Body Scan peut transmettre ce qu’elle récolte en Bluetooth et/ou en WiFi (attention elle n’accepte que les réseaux 2,4 Ghz et s’avère très capricieuse sur ce point). L’application fait d’ailleurs des efforts pour expliquer au mieux à quoi correspond chaque indicateur (même si l’interface s’apparente alors à une usine à gaz, tellement il y a de chiffres et de lettres). Côté autonomie, elle est donnée pour environ un an, sachant que vous pourrez recharger facilement la Body Scan via le port USB-C.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.