Impressionnante dans sa version bêta, l’intelligence artificielle générative d’Adobe, qui crée et modifie des images grâce à de simples requêtes textuelles, est maintenant disponible en version finale. Le début d’une révolution pour la suite d’Adobe, avec des limites techniques pour commencer.

Aujourd’hui, Adobe est connu pour ses applications créatives. Demain, le sera-t-il pour ses intelligences artificielles créatives ?

Mercredi 13 septembre, le géant derrière Photoshop et Premiere annonce le début de la commercialisation de son intelligence artificielle Firefly, désormais intégrée à ses logiciels Photoshop, Illustrator et Express (et sans doute plus dans le futur). Firefly est aussi disponible directement depuis le web, pour permettre aux débutants de générer du contenu en illimité, sans aucune connaissance technique. Adobe se lance aussi dans la commercialisation de son IA pour les entreprises, afin de faire de Firefly un modèle incontournable de l’industrie, devant Midjourney.

Adobe Firefly va transformer les logiciels d’Adobe

Après six mois en version bêta, l’intelligence artificielle Adobe Firefly est prête. Désormais capable de parler plusieurs langues, dont le français, Firefly prend la forme d’un champ texte dans lequel il suffit d’insérer une consigne pour que le logiciel s’exécute. Agrandis l’image, supprime les gens, mets-moi un t-shirt bleu, rajoute un chien… En quelques secondes, Firefly peut tout faire, y compris créer une image à partir de rien.

Supprimer des personnes devient très (trop) facile avec l'IA de Photoshop. // Source : Numerama
Supprimer des personnes devient très facile avec l’IA de Photoshop. // Source : Numerama

Un système de crédits, pour ne pas casser la machine

Si Firefly est désormais disponible pour tous, son utilisation n’est pas encore illimitée. Pour éviter de saturer ses serveurs, Adobe a décidé de mettre en place un système de jetons. Chaque abonné Creative Cloud disposera d’un nombre d’essais limités et sera bridé ensuite, avec des demandes qui prendront plus de temps. Évidemment, Adobe va vendre des jetons, pour que l’on puisse acheter plus de demandes Firefly si on le souhaite.

Adobe Firefly est déjà accessible sur le web. // Source : Adore
Adobe Firefly est déjà accessible sur le web. // Source : Adore

Autre nouveauté, des crédits pour s’assurer qu’Adobe Firefly n’a pas volé une image, afin de pouvoir publier l’image facilement. La question des droits d’auteur reste à régler, mais la démarche d’Adobe est intéressante.

Pour devenir encore plus un géant de l’IA, Adobe compte aller encore plus loin avec des API pour les développeurs, ainsi que des versions entreprise de Firefly. Son objectif est que son IA ne se contente pas de ses propres logiciels, afin d’apposer sa patte artistique sur le monde… et développer un nouveau modèle économique.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !