Si ce sont aujourd’hui des raisons marketing et de tradition qui entraînent la fermeture ponctuelle de l’Apple Store lorsque la firme de Cupertino annonce des produits, des raisons techniques étaient en cause hier.

Cela fait partie du folklore du web. À chaque grand évènement organisé par Apple, son site web devient inaccessible pour quelques heures. Du moins, une partie de son espace en ligne, celle qui concerne la partie marchande. C’est encore le cas cette année avec le keynote qui doit dévoiler l’iPhone 15. L’Apple Store est fermée. Un message, au centre, promet que cela ne durera pas.

Cette indisponibilité ponctuelle de l’Apple Store suscite toujours des réactions, mais aussi des articles de presse. Des sites spécialisés en parlaient en 2022, à l’image de Mac Rumors. On trouve même des discussions qui remontent 20 ans en arrière, tel ce sujet sur les forums de MacG. Pourquoi Apple ferme son Apple Store pour ses updates ?, s’interrogeait quelqu’un en 2003.

nous revenons bientôt
La boutique Apple, ce 12 septembre. // Source : Capture d’écran

Il existe effectivement une tradition, chez Apple, de la fermeture ponctuelle. La société, depuis des années, a l’habitude de fermer son magasin en ligne en amont de chaque keynote, pour en proposer une toute nouvelle version dès que la conférence s’achève. C’est à ce moment-là que l’on peut découvrir (et commander) les nouveaux produits du groupe.

Une tradition qui coûte un peu d’argent à l’entreprise : la firme de Cupertino se prive, quelques heures, de la possibilité d’engranger des ventes sur sa plateforme. On pourrait se demander s’il s’agit d’une si bonne stratégie, de perdre des opportunités en échange d’un battage médiatique. Le fait qu’Apple continue donne un début de réponse.

@numerama

On a vu l’IPHONE 15 PRO MAX qui vient d’être annoncé 😱 #apple #iphone #iphone15promax #iphone15 #iphone15pro #appleevent

♬ son original – Numerama

Une raison technique pour fermer le site web

Mais avant les considérations marketing, il y avait une réelle nécessité de fermer un temps le site web. La raison ? WebObjects, un outil de développement de sites web dynamiques, développé initialement par la société américaine NeXT (fondée en 1985 par un certain… Steve Jobs), avant d’être récupéré par Apple — NeXT se fera racheter en 1996.

Comme le rappellent des internautes dans les commentaires des sites spécialisés, c’est à cause de WebObjects qu’Apple devait ponctuellement fermer ses portes pour ajouter les nouveautés. Cela a été confirmé en 2008 par une source du site Mac 4 Ever, qui expliquait les enjeux, pour Apple, de relancer tous ses sites en ayant la certitude que tous affichent bien les bons produits.

« WebObjects est organisé autour de l’idée de session ce qui impose, en cas de mise à jour majeure de la base de données, de fermer les serveurs afin de déconnecter tous les utilisateurs et, après, pouvoir mettre à jour la base de données », racontait le contact de Mac 4 Ever. Il fallait parfois deux heures pour tout relancer, compte tenu de la grande variété de pages en jeu.

Aujourd’hui, les contraintes imposées par WebObjects ne sont plus tout à fait un sujet : cet environnement de développement a été abandonné par Apple en 2016 (la dernière version stable date de septembre… 2008). Apple a depuis migré sur des technologies plus modernes, au fil des refontes de ses systèmes et de ses sites web.

Apple pourrait certes cesser de fermer son site web à chaque fois qu’il a quelque chose à annoncer, mais la force des traditions a pour le moment le dessus. Et puis ce n’est pas la perte d’une (minuscule) rentrée d’argent qui mettra la société en danger. Elle affiche une santé financière de fer… et elle s’apprête à sortir des produits qui trouveront assurément preneur.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !