Deux jeunes Américains ont échappé de justesse à la mort grâce à la fonction d’appel de détresse par satellite de leur iPhone 14. L’incident montre la fiabilité de cette fonctionnalité de secours des iPhone 14 et 14 Pro.

Quand une entreprise propose des outils liés à la sécurité en cas de problème plus ou moins grave, la dernière chose que l’on souhaite est qu’ils soient utilisés. Si vous n’avez jamais utilisé vos AirTags, c’est que vous n’avez jamais perdu vos clefs. Et si vous n’avez jamais eu besoin de la fonctionnalité des iPhone 14 et 14 Pro permettant d’alerter les secours et de vous géolocaliser même sans réseau, c’est que vous n’avez pas connu de situation où votre vie était en danger. Cloe et Christian, deux jeunes Américains qui ont chuté de 300 mètres en voiture au fond d’un canyon, ont en revanche testé la fiabilité de ce système bien malgré eux.

Des miraculés sauvés par leur iPhone 14

Fin décembre 2022, Cloe et Christian roulent paisiblement sur la Angeles Crest Highway, route californienne au cœur des canyons de la Angeles National Forest, dans l’arrière pays de Los Angeles. Le couple de 23 et 24 ans admire le paysage typique de la région quand un conducteur pressé donne un coup de klaxon pour les dépasser. Christian se rabat sur le bas-côté pour éviter une situation pénible. Mais ses roues se posent sur un endroit où le gravier est friable. La voiture commence à glisser et Christian ne peut pas faire la manœuvre qui les sortirait d’une mort certaine. La Hyundai Elantra glisse immanquablement dans le ravin. 300 mètres de chute, l’équivalent de la Tour Eiffel, en 15 secondes d’hyperventilation.

Angeles Highway // Source : Capture d'écran Google Maps
Angeles Crest Highway // Source : Capture d’écran Google Maps

La voiture s’arrête au fond du gouffre et, miraculeusement, les deux jeunes sont indemnes. Quelques égratignures qui les laissent s’extirper de la voiture complètement explosée contre la souche d’un arbre, côté conducteur. Immédiatement après avoir repris leurs esprits, Christian et Cloe comprennent qu’ils ne sont pas tirés d’affaire. La région est peu fréquentée, ils sont en contrebas d’une route, ne sont pas équipés pour une aventure et, comme c’est souvent le cas dans ces zones, n’ont pas de réseau mobile pour appeler les secours.

Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que l’iPhone 14 de Christian s’est déjà chargé de la moitié du travail. Quand Cloe le retrouve à quelques mètres du crash, il a détecté l’accident et pré lancé la fonctionnalité d’appel de détresse par satellite. Un swipe plus tard, les secours étaient en route avec une position GPS précise, permettant de dépêcher un hélicoptère de sauvetage et d’héliporter les deux Américains à l’hôpital le plus proche — qui a confirmé qu’ils n’avaient rien.

Une fonctionnalité de secours qui fait déjà ses preuves

Les rescapés de l’accident auraient donc pu y rester sans accès aux secours. L’iPhone 14 avec son mode d’urgence satellite a donc fait exactement ce qui lui était demandé. Dans le cas de la détection d’un accident grave, capté par l’accéléromètre de l’iPhone, il aurait poursuivi ses actions en toute autonomie et alerté les secours sans avoir besoin d’une interaction à l’écran. La commande de Cloe sur le terminal a accéléré le processus.

La fonction SOS d'urgence par satellite des iPhone 14. // Source : Numerama
La fonction SOS d’urgence par satellite des iPhone 14. // Source : Numerama

Une preuve que le concept fonctionne qui ravit le Sergent Gilbert, responsable de l’équipe de sauvetage de la région. Interrogé par le Washington Post sur l’accident, il confirme qu’un outil pareil « change les règles du jeu ». Avant de rappeler que le temps de réponse à un incident est encore en 2022 l’un des éléments les plus problématiques pour que les secours soient efficaces : « il y a des tas d’incidents où il y a un délai d’une heure à une heure et demi avant qu’on reçoive la première notification ». Entre l’appel automatique, la possibilité de le passer sans avoir de réseau et les coordonnées GPS précises, on comprend facilement comment les iPhone vont changer ces paramètres.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.