Le Dolby Atmos est un format audio en trois dimensions qui donne un aspect très immersif au son des films, séries, jeux vidéo ou enregistrements de concerts.

Qu’est-ce que Dolby ?

Dolby Laboraties, Inc., nommé Dolby dans la vie courante, est une entreprise américaine fondée en 1965 par Ray Dolby. Elle est spécialisée dans la réduction des bruits de fond et dans l’encodage et la compression audio. Depuis sa création, ses technologies équipent aussi bien les outils des professionnels de la musique et du cinéma que ceux du grand public — le système Dolby NR-B équipe dès 1968 des enregistreurs-lecteurs de cassettes, par exemple.

Quels sont ses produits phares ?

Commençons par le Dolby Stereo – rapidement renommé Dolby Surround. Celui-ci désigne, depuis 1975, une des fonctionnalités offertes par Dolby et présentée comme une révolution de l’expérience du spectateur de cinéma. À l’époque, outre la réduction de bruit, le Dolby Stereo promet de reproduire l’effet « enveloppant » (surround) du son à partir de seulement deux pistes audio. Comme il fonctionne aussi bien avec les projecteurs mono que stéréo et qu’il est relativement simple à mettre en place, le système est rapidement adopté par les salles de cinéma.

Pour peu que vous ayez le nombre suffisant de haut-parleurs et que vous les positionniez correctement, il vous permet de restituer le son d’une voiture qui passe ou d’une jungle pleine de bruissements animaliers derrière le spectateur. La sensation d’être plongé dans le film est accentuée.

Attendez, c’est quoi cette histoire d’audio multicanal ?

Depuis les débuts de l’enregistrement du son, les technologies ont largement évolué pour procurer une immersion toujours plus grande de l’auditeur ou de l’auditrice dans le son qu’il ou elle écoute. En pratique, nous sommes passés de l’enregistrement sur une seule piste (son mono, un seul canal) à la possibilité de l’enregistrer sur plusieurs pistes.

Voici la nomenclature qui différencie les différents types d’enregistrement :

  • 1.0 : enregistrement sur un canal (monophonique, mono pour les intimes) ;
  • 2.0 : enregistrement sur deux canaux placés face à l’auditeur (stéréo) ;
  • 2.1 : deux canaux avant et un canal pour les graves ;
  • 5.1 : trois canaux avant (droit, centre et gauche), un arrière droit, un arrière gauche et un canal dédié aux graves ;
  • 7.1 : trois canaux avant, deux latéraux, un arrière droit, un arrière gauche et un canal dédié aux graves.

À la diffusion, au cinéma, par exemple, chaque piste est retransmise par une enceinte placée à un endroit différent par rapport à l’auditeur ou de l’auditrice. Ceci permet de spatialiser le son, donc de donner une plus grande impression de réalité.

Apple Music avec Dolby Atmos // Source : Apple
Apple Music avec Dolby Atmos. // Source : Apple

Qu’est-ce que Dolby Digital ?

Dolby Stereo a été développé à l’époque analogique. Avec l’avènement du numérique, il a fallu refaire évoluer les outils de gestion du son : ainsi est né Dolby Digital, un nom qui englobe une série de technologies dédiées à l’audio numérique, notamment sujet à des compressions de son avec pertes.

Le point commun des différentes technologies Dolby Digital (Dolby Digital 5.1, Dolby Digital EX 6.1, Dolby Digital Live, etc) est qu’elles permettent d’encoder une multiplicité de canaux audio (jusqu’à six) pour reproduire la spatialisation horizontale du son. Si l’on trace un cercle imaginaire et que l’on place l’auditeur au centre, le Dolby Digital 5.1 se décompose en plusieurs canaux. Un canal dédié à encoder le son qui viendra de gauche, un qui viendra du centre, un pour la droite, un pour le surround latéral et arrière gauche et un pour le surround latéral arrière droit. Sans compter le canal supplémentaire et optionnel dédié aux basses fréquences.

Quelle est la différence entre Dolby Atmos et Dolby Digital ?

Dernière née dans les technologies de l’entreprise, Dolby Atmos ajoute une nouvelle couche au tissage sonore qui permet de plonger la personne spectatrice dans le film ou la série qu’elle regarde : à la multiplication des points retransmis à l’horizontal, le système Dolby Atmos permet d’ajouter les variations verticales du son. Succinctement, si toutes les variations du Dolby Surround puis de Dolby Digital permettaient de placer le son sur une carte en deux dimensions, le Dolby Atmos permet de le déployer en trois dimensions, dans une « bulle ». On passe alors du 5.1 au 5.1.2, le « .2 » désignant les canaux 3D (on peut aller encore plus loin, en fonction de sa configuration).

Dolby Surround Dolby Atmos

Pour vos oreilles, c’est comme si vous vous retrouviez au milieu du concert ou de la scène d’action de votre film ou de votre jeu vidéo. Le niveau de réalisme est décuplé, avec un spectacle vous permettant, par exemple, d’entendre les voitures qui filent à droite et à gauche, mais également l’éventuel hélicoptère qui vous survole ou la bestiole qui vous file entre les jambes. Les enceintes supplémentaires permettent aussi de rendre l’écoute plus précise, avec davantage de nuances dans les effets reproduits et des bénéfices acoustiques plus fins. Dolby propose des démos sur son site.

De quoi ai-je besoin pour avoir du Dolby Atmos ?

Bien sûr, il est un peu plus compliqué d’être équipé correctement chez soi que dans une salle de cinéma. Néanmoins, les processeurs Dolby Atmos des amplis home-cinema et des barres de son s’adaptent. Bose, LG, Samsung ou encore Philips ont aussi développé de petites enceintes supplémentaires à ajouter à son installation pour reproduire les effets verticaux.

Aujourd’hui, on trouve de plus en plus d’appareils compatibles avec le Dolby Atmos, que ce soient des téléviseurs, des barres de son, des consoles de jeux vidéo, des box TV, des casques… Notez néanmoins qu’il est nécessaire que chaque élément de l’installation soit compatible pour que tout fonctionne. Notez aussi que, plus vous multiplierez les enceintes, plus le rendu gagnera en qualité. Attention, par ailleurs, aux promesses marketing : si un téléviseur, voire un smartphone, se prétend capable de restituer du Dolby Atmos, il ne le fera pas aussi bien qu’une vraie installation avec une barre de son haut de gamme (exemple : la Sonos Arc) ou, mieux, un amplificateur relié à des enceintes. Ce qu’il faut retenir : le Dolby Atmos est de plus en plus accessible.

Où trouve-t-on du Dolby Atmos ?

Si les appareils compatibles avec le Dolby Atmos se multiplient, c’est également le cas des contenus. Des services de streaming comme Apple Music, Netflix, Disney+ ou encore Apple TV+ proposent des pistes en Dolby Atmos dans leur catalogue. On a même eu du foot avec du Dolby Atmos. Du côté des jeux vidéo, les consoles Xbox en offrent, sur des titres comme Halo Infinite, Cyberpunk 2077 ou encore Forza Horizon 5. Là encore, la démocratisation est en marche.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.