Microsoft a identifié un problème avec la mise à jour 22H2. Un de plus. Cette fois, c’est l’authentification biométrique qui peut dysfonctionner. Mais, la solution arrive.

L’installation de la grande mise à jour de Windows 11, appelée 22H2, sur les postes informatiques entraîne parfois des effets secondaires indésirables. Dernier problème en date remonté par Microsoft en octobre 2022 ? Le déploiement de la mise à jour 22H2 peut contrarier le fonctionnement de Windows Hello, le système d’authentification qui fait appel à la biométrie.

Avec Windows Hello, il n’est pas nécessaire de taper un mot de passe pour accéder à sa session sur Windows. Ce mécanisme se fonde sur l’analyse d’une empreinte digitale ou du visage pour valider l’accès. Microsoft présente Hello comme un moyen « plus sécurisé » pour profiter de ses appareils Windows. Windows Hello peut aussi se configurer avec un code PIN.

Windows 11
Windows 11 bénéficie d’une grande mise à jour avec le patch 22H2, mais il peut causer des problèmes dans certains cas. // Source : Microsoft

Or, Microsoft a constaté que Windows Hello — proposé sur Windows 10 et 11 — peut devenir inopérant avec cette mise à jour. La bonne nouvelle, c’est que ce bug n’est pas bloquant : en cas de défaillance de l’authentification biométrique, il est possible de se connecter à sa session en entrant le mot de passe classique associé au compte.

Pour éviter le problème, Microsoft conseille de ne pas forcer la mise à jour manuelle de la mise à jour 22H2 et de patienter jusqu’à ce qu’elle soit proposée via le canal habituel de distribution, à savoir Windows Update. Pour réduire davantage le risque, Microsoft a ajouté avoir « appliqué une restriction de compatibilité » pour exclure les appareils sous Windows Hello des machines autorisées à avoir le patch. Cette restriction sera ensuite levée.

Outre la solution de contournement proposée par Microsoft, consistant à utiliser le mot de passe classique de la session, l’éditeur américain souligne qu’un correctif est en chemin (KB5017389). Celui-ci peut-être récupéré à part. Sinon, il sera proposé lors de la mise à jour cumulative du mois d’octobre. Une fois le système patché, la restriction pourra cesser.

Les bugs recensés avec Windows 11 22H2

Depuis septembre, Microsoft a identifié certains dysfonctionnements résultant de l’installation de Windows 11 22H2. Six principaux soucis sont recensés, outre celui touchant Windows Hello :

  • Certaines imprimantes installées peuvent n’autoriser que les paramètres par défaut (désactivant certaines fonctions comme la couleur, l’impression recto verso ou les résolutions supérieures) ;
  • La configuration de Windows 11 peut n’être que partielle, ne pas se terminer ou redémarrer ;
  • Les pilotes Intel Smart Sound Technology (SST) et Windows 11 ont des problèmes de compatibilité et peuvent entraîner un « écran bleu de la mort » ;
  • L’installation de la mise à jour de sécurité pour Secure Boot DBX peut échouer et une erreur 0x800f0922 peut apparaître ;
  • La copie de fichiers/raccourcis à l’aide de certaines préférences sur Windows 11 peut ne pas fonctionner comme prévu.

Selon le tableau de bord de suivi des incidents, seul le problème avec Windows 11 est en voie de résolution. Deux autres désagréments concernant les imprimantes et les pilotes SST sont atténués, mais pas encore complètement corrigés. Les trois autres difficultés sont en cours d’examen. Il n’est pas à exclure que d’autres bugs se manifestent à mesure du déploiement du patch 22H2.