Chaque téléphone se voit attribuer un numéro IMEI. Celui-ci sert aux opérateurs pour identifier les smartphones accédant à leur réseau. Et en cas de vol, le numéro IMEI permet de bloquer le portable pour qu’il ne puisse plus accéder à une ligne téléphonique.

Qu’est-ce que le numéro IMEI ?

Le numéro IMEI est un code qui est constitué de plusieurs chiffres, qui sert à marquer le smartphone de manière unique. IMEI est un acronyme signifiant « International Mobile Equipment Identity », ce qui peut se traduire par identité internationale de l’équipement mobile — du smartphone, en somme. On le trouve aussi bien du côté d’Android que d’iOS.

code IMEI
Tapez *#06# avec le clavier du téléphone et vous aurez le code IMEI à l’écran. // Source : Capture d’écran

Où trouver le code IMEI ?

L’IMEI peut être affiché à l’écran du smartphone en tapant un code particulier avec les touches du clavier téléphonique. La combinaison à taper est « *#06# », sans les guillemets, comme si vous vouliez appeler à ce « numéro ». Vous verrez alors le code IMEI, mais aussi le code ICCID relatif à la carte SIM et le numéro de série du téléphone.

Le code IMEI peut aussi être trouvé par des voies alternatives : il est possible d’afficher ce numéro en passant par les réglages du téléphone. Il peut aussi figurer sous la batterie du smartphone, mais cela requiert des manipulations pouvant s’avérer compliquées : si la coque peut être retirée non sans difficulté, la batterie de certains modèles est parfois soudée.

Le numéro IMEI peut aussi être récupéré par l’outil « Localiser mon appareil » de Google, si le téléphone n’est pas éteint ou en mode avion. Vous pouvez aussi le trouver dans la boîte du smartphone avec les papiers, si vous ne les avez pas jetés. Si vous prenez contact avec votre opérateur, celui-ci peut aussi être en mesure de vous le communiquer.

À quoi sert le numéro IMEI ?

Le code IMEI sert à identifier chaque terminal mobile de manière unique. Son intérêt premier est de servir de levier contre le vol de téléphone portable. Si vous signalez à votre opérateur un évènement de ce type, il peut inscrire dans une liste noire le code IMEI du mobile qui a été dérobé, de manière à lui bloquer l’accès au réseau téléphonique.

La loi prévoit une disposition qui exige des opérateurs de bloquer l’accès de l’appareil lui-même au réseau et non pas seulement la ligne accessible par 06 ou 07. De cette façon, le portable n’est plus censé pouvoir être utilisable, même en utilisant un autre numéro de téléphone (donc une nouvelle carte SIM) ou en changeant d’opérateur.

La gestion des codes IMEI ne se limite pas au niveau national, par exemple entre les opérateurs français que sont Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom. Cela se fait à un échelon international, via l’association GSMA. Elle maintient un registre pour le compte de toute l’industrie de la téléphonie mobile. Celui-ci peut être consulté pour vérifier le statut d’un téléphone.

Cette base de données « permet aux propriétaires d’enregistrer un statut pour leurs appareils en cas de problèmes tels que la perte, le vol, la fraude ou pour indiquer que l’appareil est soumis à un plan de paiement. Le statut enregistré indique l’action recommandée aux personnes qui manipulent l’appareil. »