Deux semaines après avoir annoncé qu’elle gelait les retraits, Celsius a recruté des spécialistes et pourrait se préparer à déclarer faillite, selon le Wall Street Journal.

Cela fait près d’une semaine que Celsius n’a pas officiellement pris la parole : son dernier message sur Twitter date du 20 juin 2022. Mais, selon un article du Wall Street Journal du 24 juin, la plateforme d’échange et de staking de cryptos a demandé l’aide de plusieurs spécialistes de restructuration, et pourrait bientôt déclarer faillite. Pour les clients de Celsius, cela pourrait surtout dire qu’ils ne seront pas remboursés et ne reverront jamais leur argent.

Les problèmes de Celsius ont officiellement commencé le 12 juin, lorsque la plateforme a annoncé, à la surprise générale, qu’elle gelait les retraits des clients, pendant un temps indéterminé, en citant des « conditions de marché extrêmes ». Mais depuis le début, des rumeurs sur son insolvabilité courent, et les dernières nouvelles ne laissent rien présager de bon.

tina-bosse-aH_95oQDksA-unsplash
Celsius pourrait déclarer faillite // Source : Tina Bosse / Unsplash

Les clients de Celsius ne récupèreront peut-être jamais leur argent

Selon le Wall Street Journal, Celsius aurait embauché des consultants spécialisés dans la restructuration. Leur rôle ne concernerait cependant pas vraiment la restructuration de la dette de l’entreprise, mais serait de conseiller l’entreprise sur une potentielle déclaration de faillite

Celsius est un géant du secteur : l’entreprise serait en possession de plus de 11,8 milliards de dollars en actifs, et aurait plus de 1,7 million de clients — qui, depuis deux semaines, ne peuvent ni retirer, ni échanger leur argent. Les conséquences seraient terribles pour eux si la plateforme déclarait faillite : il n’est pas sûr qu’ils puissent récupérer leurs fonds.

Comme l’explique Blockworks, « si [Celsius] se déclare en faillite, il n’y a pas de garanti que les clients puissent récupérer les fonds qu’ils détiennent sur la plateforme ». Les conditions d’utilisation de l’entreprise précisent en effet que, « dans l’éventualité où Celsius ferait faillite, entrerait en liquidation ou serait autrement incapable de rembourser ses obligations, les actifs numériques déposés […] pourraient ne pas être récupérables, et vous pourriez ne pas avoir de recours ».

Depuis l’annonce du Wall Street Journal, Celsius n’a pas communiqué. La dernière prise de parole de l’entreprise, qui date du 20 juin, était extrêmement courte, et n’apportait aucune réponse aux nombreuses questions concernant son état financier. « Nous voulons que nos clients sachent que nous faisons de notre mieux pour stabiliser nos opérations », peut-on simplement lire dans le communiqué de presse. « Les intérêts de notre communauté restent notre priorité », assure cependant l’entreprise.