Pas facile de se représenter les différences de taille entre les principaux objets du système solaire, de la petite Cérès au gigantesque Soleil. Cette animation réussit à les mettre à l’échelle en taille, vitesse de rotation et inclinaison.

Le système solaire est immense, si bien qu’il s’avère complexe à représenter correctement. Comment représenter les objets qui le composent à la bonne échelle, afin de mieux rendre compte de la différence de taille entre, par exemple, notre Lune et l’imposant Soleil ?

Une animation, diffusée le 26 avril 2022 par le planétologue James O’Donoghue sur Twitter, aide à mieux se l’imaginer. Le scientifique a fait le choix d’y représenter divers objets célestes « à l’échelle en taille, en vitesse de rotation et en inclinaison » — les astres ne sont donc pas représentés en tenant compte de la véritable distance qui les sépare dans le système solaire. Ils sont animés les uns à côté des autres.

Farandole de planètes naines, de planètes et de la Lune devant le Soleil

Au début de cette animation, on retrouve les plus petits astres représentés, à savoir : les planètes naines Cérès et Pluton, la Lune, les planètes rocheuses Mars, Vénus, Terre, puis les géantes de glace Neptune, Uranus, les géantes gazeuses Saturne, Jupiter, et enfin notre étoile, le Soleil.

Cette comparaison, en plus de rendre visibles les différences notables de taille, permet aussi de voir d’autres détails. Cela montre, par exemple, à quel point Jupiter tourne vite sur elle-même. Un jour sur Jupiter ne dure que 9 heures et 56 minutes. C’est tout simplement la planète la plus grande (elle est 11 fois plus grosse que la Terre) et la plus rapide de tout le système solaire.

planètes échelle
Planètes et planètes naines. // Source : Via Twitter @physicsJ

Évidemment, tous les corps composant le système solaire n’ont pas pu être représentés ici. On comprend que cela aurait rendu l’animation illisible : rien que pour les lunes, par exemple, il y en a plus de 200 connues dans le système solaire. On ne voit pas non plus ici les nombreux astéroïdes et comètes qui évoluent autour de l’étoile.