Une roche s’est glissée dans l’une des roues avant du rover Perseverance sur Mars. Sa présence n’a pas l’air préoccupante pour l’instant, car le robot continue par ailleurs ses activités.

Quelque chose s’est glissé dans l’une des roues du rover Perseverance sur Mars. L’astromobile accueille un « passager clandestin », comme l’a repéré Universe Today le 8 mars 2022 : un rocher. On le voit distinctement sur une des photos prises par le robot le 25 février dernier. L’image avait d’ailleurs été choisie par les internautes en tant qu’ « image de la semaine » (semaine du 20 au 26 février).

Lorsque Perseverance a pris ce cliché, le rover en était à son 362e sol (le nom du jour sur Mars) de sa mission. L’image a été obtenue avec l’une des Hazcam, les caméras de détection d’obstacles de l’astromobile. Lorsque le robot roule sur la planète, il s’arrête régulièrement. Ces caméras sont alors utilisées pour surveiller l’environnement, à l’avant et à l’arrière de Perseverance, et repérer des obstacles éventuels (gros rochers, dunes, trous). Perseverance possède 6 Hazcam en tout (4 disposées devant, 2 derrière). Ici, c’est une Hazcam installée à l’avant, sur la gauche, qui a pris l’image.

Il semblerait que ce caillou ne perturbe pas les activités actuelles du robot, à en juger par une image plus récente. Sur un autre cliché, pris le 7 mars par la même caméra, on voit encore le caillou dans la roue de Perseverance.

roue perseverance 7 mars
La roue de Perseverance, le 7 mars (371e sol de la mission). // Source : NASA/JPL-Caltech

Il semble donc que le rocher ne soit pas coincé dans la roue et que celle-ci pourra continuer à tourner sans souci, même si cela reste à confirmer (entre les deux clichés du 25 février et du 7 mars, Perseverance ne semble pas avoir avancé, si on en juge par la texture du sol, comparable dans les deux images). La Nasa n’a en tout cas pas communiqué à ce sujet, ce qui semble bon signe.

Pas de dégâts matériels visibles sur ces images

On peut supposer que l’intrus finira par quitter cet emplacement lors des futures activités de Perseverance sur Mars. Les images laissent également deviner que ce rocher n’entraine pas de dommages sur la structure de la roue. Il n’y a pas de trous béants, comme ceux qu’on constate sur les roues de Curiosity.

La manière dont ce caillou a pu arriver là reste mystérieuse. On peut imaginer que des rochers peuvent se glisser dans les roues des rovers, lorsque ceux-ci évoluent sur des terrains en pente, ou que des roches se brisent sous le poids du rover qui roule dessus.

En tout cas, cela ne semble pas perturber la mission poursuivie par Perseverance : collecter des échantillons du sol martien. Le 8 mars, la Nasa a confirmé que le rover a obtenu son septième prélèvement, foré dans une roche. Un autre extrait devrait être prélevé dans cette cible, avant que le rover ne reprenne sa route.