Cette image ressemble à s’y méprendre à la souche d’un arbre, mais il s’agit bel et bien d’un cratère martien. Ses dépôts datent d’une époque révolue de la planète Mars.

Souvent, quand on regarde des images de l’espace, les formes prennent un drôle de sens à nos yeux humains. Il est courant, par exemple, de voir des paréidolies — des visages qui apparaissent dans des formes hasardeuses. Dans une photographie de Mars publiée par l’Agence spatiale européenne (ESA) le 28 janvier 2022, ce n’est pas un visage qui apparaît, mais ce qui ressemble à la souche d’un arbre.

crater_mars_exomars_tree-like_esa
Photographie du cratère martien qui ressemble à s’y méprendre à la souche d’un arbre. L’échelle est précisée en bas à gauche. // Source : Agence spatiale européenne / Exomars

Ce n’est évidemment pas la souche d’un arbre. Il s’agit tout bonnement d’un superbe cratère, d’une dizaine de kilomètres de diamètre. La photographie a été prise par la caméra CaSSIS, embarquée à bord de l’orbiteur ExoMars (ce n’est pas la première photo spectaculaire que nous renvoie la sonde).

Un cratère tapi de glace

L’ESA s’amuse elle-même de l’apparence du cratère : « Les cernes de croissance des arbres fournissent des photographies du climat passé de la Terre et, bien qu’ils se soient formés de manière très différente, les motifs à l’intérieur de ce cratère révèlent également des détails de l’histoire de la planète rouge. »

Et effectivement, le cratère n’est pas seulement beau et original à regarder : il est tout à fait intéressant sur le plan scientifique. Dans ses profondeurs, il est rempli de dépôts riches en glace. Ces dépôts, d’après l’ESA, proviennent d’une très ancienne époque de Mars, pendant laquelle l’inclinaison de l’axe de rotation « permettait aux dépôts de glace de se former à des latitudes plus basses qu’aujourd’hui ».

Il s’agit donc d’un témoignage du passé martien : « Tout comme sur Terre, l’inclinaison de Mars donne lieu à des saisons, mais contrairement à la Terre, son inclinaison a changé de façon spectaculaire sur de longues périodes de temps. » Retracer ces évolutions permet d’avancer sur la question d’une éventuelle vie, autrefois, sur Mars. Puisque la présence de l’eau est potentiellement reliée à la vie, retracer l’évolution des saisons à travers les âges martiens fait partie de ce processus de recherche. C’est l’une des missions d’ExoMars que de cartographier la surface de la planète à la recherche d’endroits riches en eau glacée, comme cet impressionnant cratère tapi de glace.