L’astéroïde 1994 PC1 fait bien un passage dans le voisinage terrestre le 18 janvier 2022. Mais à quasiment 2 millions de kilomètres de notre planète. Pas de quoi s’inquiéter.

« Un astéroïde plus gros que le Corcovado passera près de la Terre ce mois-ci », « un astéroïde géant s’apprête à passer devant la Terre », « un astéroïde géant frôlera la Terre ce mardi »… Ne cherchez plus le prochain astéroïde-géant-ravageur-de-planète, le voici ! Il s’appelle 1994 PC1, mais pas de panique : il ne va absolument pas venir heurter, ni même frôler, notre planète en janvier 2022.

L’objet en question est connu depuis presque 30 ans. L’astéroïde a été découvert en août 1994, depuis l’observatoire de Siding Spring en Australie. Il s’agit d’un astéroïde Apollon (ce qui est assez commun), dont l’orbite est plus grande que celle de la Terre, mais qui peut toutefois la croiser.

Un passage sans danger à 5 fois la distance Terre-Lune

Ce mardi 18 janvier, 1994 PC1 va effectivement passer dans le voisinage terrestre, mais il ne frôlera en aucun cas notre planète. Selon les données du JPL, il passera à une distance de 0,01325 unité astronomique, soit environ 1,93 millions de kilomètres. À titre ce comparaison, un objet est constamment bien plus proche de la Terre, sans représenter un risque : la Lune, en moyenne à 384 400 kilomètres de nous. Il faut multiplier cette distance par 5 environ, pour obtenir la distance qui nous séparera de 1994 PC1 le 18 janvier.

« Rassurez-vous, 1994 PC1 survolera en toute sécurité notre planète à 1,2 million de miles de distance le mardi 18 janvier », confirmait la Nasa dans un tweet le 12 janvier.

Comme le fait remarquer ScienceAlert, l’estimation de la distance de l’astéroïde a été calculée avec une marge d’erreur faible (133 km). Il n’y a donc vraiment aucun risque de collision.

Il est cependant vrai que 1994 PC1 est classé dans la catégorie des objets potentiellement dangereux (il y en a deux types, comètes et astéroïdes). Ce groupe est constitué d’objets dont la distance minimale à l’orbite de la Terre est de moins de 0,05 unité astronomique (7 480 000 km, environ 19 fois la distance Terre-Lune), et dont le diamètre est d’au moins 150 mètres.

C’est effectivement le cas de 1994 PC1, dont le diamètre est estimé à un peu plus d’un kilomètre (1,052 km). Le schéma suivant représente son orbite dans le système solaire et sa position par rapport à la Terre.

Orbite de (1994 PC1) en blanc, celle de la Terre est en bleu clair. // Source : Capture d'écran JPL
Orbite de (1994 PC1) en blanc. Celle de la Terre est en bleu clair. // Source : Capture d’écran JPL

L’intérêt de ce passage relativement proche du 18 janvier est surtout pour les astronomes professionnels ou amateurs, qui ont ainsi une opportunité de mieux observer l’astéroïde. 1994 PC1 met environ 1 an et 7 mois à effectuer un tour du Soleil. Lors de son approche du 18 janvier, il doit évoluer à une vitesse de presque 20 kilomètres par seconde. Sa luminosité devrait être trop faible pour le percevoir à l’œil nu ou aux jumelles, mais si vous êtes propriétaire d’un télescope, vous pouvez tenter votre chance.

Comment suivre en ligne le passage de l’astéroïde 1994 PC1 le 18 janvier ?

Si vous n’avez pas d’équipement, sachez enfin qu’il est possible de suivre en direct le passage (sans danger) de l’astéroïde grâce au Virtual Telescope. Rendez-vous sur le site du projet ou sur sa page YouTube, dès 21 heures — ou lancez la vidéo ci-dessous.