Vous avez des jumelles ou un petit télescope ? À vos instruments : la comète C/2021 A1 (Leonard) est observable en décembre 2021. Voici quelle est sa trajectoire dans le ciel.

Pourrait-elle devenir la « comète de l’année » ? Cet objet céleste, baptisé C/2021 A1 (Leonard) vient tout juste de devenir visible à l’œil nu, pour les experts du ciel et dans de très bonnes conditions d’observation. Les astronomes ignorent encore si la comète Leonard restera liée au Soleil, ou si elle finira par quitter le système solaire après son approche.

C/2021 A1 (Leonard) sera au plus près de notre planète le 12 décembre 2021, à une distance de 35 millions de kilomètres. Si vous possédez des jumelles ou un petit télescope, l’Observatoire de Paris conseille de tenter son observation. Pour cela, il faut anticiper la trajectoire de l’objet. « De début décembre à mi-décembre, la comète sort de la constellation des Chiens de chasse pour traverser le Bouvier, avant d’entrer dans le Serpent », précise l’observatoire. La carte ci-dessous représente son déplacement jusqu’à mi-décembre.

comete leonard trajectoire decembre 2021
Déplacement de la comète Leonard. // Source : IMCCE – Observatoire de Paris (image recadrée)

Des conditions d’observation très favorables

L’observatoire ajoute que « les conditions d’observation sont particulièrement favorables en cette période, car le ciel est exempt de Lune et la luminosité de la comète est en pleine augmentation ». Actuellement, la comète Leonard a une magnitude estimée à 6,6. Plus un corps est brillant dans le ciel, plus sa magnitude est petite. La limite de magnitude de l’œil nu est estimée à 6. Aux jumelles, cette limite est de 10.

Voici les dates suivantes à retenir pour suivre l’évolution de la comète, à partir du 12 décembre :

  • Le dimanche 12 décembre, la comète Leonard est au plus près de la Terre, à une distance de 0,23 unité astronomique (une unité astronomique équivaut à la distance Terre-Soleil).
  • Le lundi 13 décembre, C/2021 A1 (Leonard) est visible principalement au crépuscule du matin, avant sa conjonction (son rapprochement) avec le Soleil.
  • Entre le 13 et le 16 décembre, c’est-à-dire autour de la conjonction avec le Soleil, la comète est à 15-20° de l’étoile dans le ciel. Cela devrait la rendre difficile à voir à l’aube. Néanmoins, selon l’observatoire, sa brillance pourrait être plus importante à cette période, du fait de « la diffusion en avant sur les poussières ».
  • Le samedi 18 décembre, la comète passe tout près de Vénus.

La comète Leonard foncera vers le Soleil

Jusqu’à la fin du mois de décembre, C/2021 A1 Leonard devient visible dans l’hémisphère sud. Cependant, « comme elle foncera en direction du Soleil, il sera de plus en plus difficile de l’observer : elle sera rapidement noyée dans les lueurs de l’aube », prévient l’Observatoire de Paris. Le 3 janvier 2022, un an pile après sa découverte, la comète passe au périhélie. Cela veut dire qu’elle sera à son point le plus proche du Soleil.

La comète Leonard repartira enfin vers le nuage de Oort, un réservoir de comètes aux confins du système solaire, qui est probablement son lieu d’origine. Si elle gagne en vitesse au moment de son passage au périhélie, C/2021 A1 (Leonard) pourrait repartir sur une orbite déviée et quitter à tout jamais notre système.