La 15e éclipse totale de Soleil du 21e siècle a lieu le samedi 4 décembre 2021. Seule une partie de la planète peut espérer y assister. La France n’est malheureusement pas dans la zone de visibilité.

Peu de temps après l’éclipse partielle de Lune du 19 novembre 2021, une nouvelle éclipse, cette fois solaire, est annoncée. Elle a lieu le samedi 4 décembre et il s’agit de la deuxième éclipse solaire de l’année 2021. C’est une éclipse totale de Soleil, la quinzième du 21e siècle.

Comme d’habitude avec les éclipses, toute la planète ne peut pas y assister. La France métropolitaine a pu profiter en petite partie de l’éclipse solaire survenue le 10 juin, mais ce ne sera malheureusement pas le cas cette fois-ci. Notre pays n’est pas dans la zone de visibilité de la dernière éclipse de l’année 2021. Pour assister à cet événement, il faut se trouver autour de l’Antarctique, car il s’agit d’une éclipse polaire (pôle sud). Heureusement, la Nasa organise une diffusion de l’éclipse en direct.

D’où verra-t-on les phases totale et partielle de l’éclipse du 4 décembre ?

La bande de totalité, c’est-à-dire la zone d’où l’on peut voir l’éclipse dans sa phase totale, est la suivante :

  • Elle commence dans l’océan Atlantique sud,
  • Passe par l’Antarctique, de la mer de Wedell à la mer de Ross,
  • Se termine dans l’océan Pacifique sud.

On peut espérer voir une éclipse partielle faiblement visible depuis :

  • Le sud de l’Afrique,
  • Le sud-est de l’Australie,
  • Le sud de la Terre de Feu, l’archipel situé au sud du continent américain.

Fait notable : avec cette éclipse, les manchots de l’Antarctique verront 2 minutes de nuit, après 2 mois de jour.

Cônes d’ombre et de pénombre à la surface de la Terre pendant l'éclipse. // Source : IMCCE

Cônes d’ombre et de pénombre à la surface de la Terre pendant l'éclipse.

Source : IMCCE

Pourquoi cette éclipse solaire dure-t-elle peu longtemps ?

Quand ? Le début de cette éclipse est prévu pour 6h29 (heure de Paris). L’éclipse totale commence à 8h, avec un maximum attendu à 8h33. L’éclipse totale prend fin à 9h06. L’éclipse générale s’achève ensuite à 10h37.

En tout, l’éclipse doit durer 4 heures et 8 minutes. Pour la phase totale, cette durée est de 1 heure et 6 minutes, selon les indications de l’Institut de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Ces durées peuvent sembler faibles : la vitesse de l’ombre et de la pénombre à la surface de la Terre est rapide, car l’éclipse a lieu très au sud de notre planète. « Cette vitesse est égale à la différence entre la vitesse de l’ombre dans l’espace et celle du sol terrestre. Or, la vitesse du sol terrestre diminue lorsque la latitude augmente », explique l’IMCCE.

Par ailleurs, on peut relever que l’éclipse a lieu juste avant le passage de la Lune à son périgée, prévu pour 11h05 le 4 décembre. Lors du périgée, la Lune se trouve au point de son orbite le plus proche de la Terre (ici, 356 794,105 kilomètres). Son diamètre apparent est donc important.

Que se passe-t-il lors d’une éclipse de Soleil ?

Une éclipse de Soleil survient toujours à la nouvelle Lune. La Lune se retrouve entre la Terre et le Soleil, bloquant la lumière de l’étoile qui atteint d’habitude la Terre. L’éclipse peut être totale, partielle ou annulaire. La zone balayée par l’ombre est très étroite (quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres). C’est pour cela qu’il ne suffit pas d’être du côté de la Terre où il fait jour, au moment où l’éclipse à lieu, pour y assister : il faut en plus se trouver dans l’ombre (ou pénombre pour une éclipse partielle) de la Lune. Lors d’une éclipse de Lune, par contre, il suffit d’être du côté de la Terre plongé dans la nuit, pour pouvoir y assister.

Si vous avez fait le déplacement pour assister à l’éclipse de Soleil du 4 décembre 2021, n’oubliez pas que l’observation de ce type d’événement demande des précautions indispensables. Pour voir une éclipse solaire en toute sécurité, il ne faut jamais l’observer en vision directe.