2020 est une année riche en éclipses lunaires. On en compte quatre au total : toutes sont des éclipses par la pénombre. Quand aura lieu la prochaine ?

Tout comme pour les éclipses solaires, l’observation des éclipses de Lune nécessite un peu d’anticipation. En 2020, on compte quatre éclipses lunaires au total. Une s’est produite en janvier, la deuxième en juin, puis la troisième en juillet. La dernière de cette série n’a pas encore eu lieu.

Il est à noter que ce sont des éclipses par la pénombre, c’est-à-dire pas très spectaculaires. La prochaine éclipse totale est prévue pour 2021.

Quand a lieu la prochaine éclipse lunaire ?

La prochaine éclipse lunaire est prévue le 30 novembre 2020. Le début de cette éclipse par la pénombre aura lieu à 8h32 (heure de Paris, 7h32 UTC). Le maximum de l’éclipse est prévu pour 10h42. La sortie de la pénombre aura lieu a 12h53.

Où peut-on voir l’éclipse lunaire ?

Cette éclipse devrait être « visible » depuis l’Océanie et l’océan Pacifique. À nouveau, nous utilisons des guillemets, car l’éclipse étant par la pénombre, il ne sera en réalité pas possible de la distinguer.

V représente la zone de « visibilité », . // Source : IMCCE

Comment se produit une éclipse lunaire ?

Une éclipse de Lune se produit lorsque la Lune passe dans l’ombre ou la pénombre de la Terre. Le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés. C’est pour cela que l’on observe des éclipses au moment de la pleine lune. Mais cela n’arrive pas à chaque pleine lune, car le plan de l’orbite de la Lune est incliné, par rapport au plan de l’orbite terrestre.

Il existe trois types d’éclipses de Lune.

  • Les éclipses par la pénombre, comme celle prévue pour le 30 novembre : la Lune passe dans la pénombre de la Terre. L’événement n’est pas spectaculaire et il est à peine perceptible.
  • Les éclipses partielles : la Lune passe en partie dans l’ombre de la Terre.
  • Et les éclipses totales : la Lune passe entièrement dans l’ombre de la Terre.

Il y a au moins 4 éclipses par an, dont deux de Soleil et deux de Lune.

Comment observer une éclipse lunaire ?

Pour voir une éclipse lunaire, il faut que la Lune soit levée depuis le lieu où se trouve un observateur ou une observatrice. Puisque l’éclipse peut durer longtemps, au maximum 5 heures selon l’IMCCE, il est tout à fait possible de ne pouvoir observer qu’une partie de l’éclipse, si la Lune se lève alors que l’éclipse a déjà commencé, par exemple.

La seule contrainte à l’observation des éclipses lunaires est la météo. Si la Lune est basse au moment de l’éclipse, il faudra éventuellement prévoir un site d’observation dont l’horizon est dégagé. Mais il n’est pas nécessaire de se protéger les yeux comme lors d’une éclipse de Soleil, ni même de s’éloigner des sites d’observations pollués.

Pourquoi la Lune rougit-elle ?

Ce phénomène astronomique, improprement qualifié de « Lune de sang » (mieux vaut encore parler de Lune cuivrée), survient lors des éclipses totales. La coloration rougeâtre de la Lune s’explique par l’alignement des astres pendant l’éclipse : pour rappel, la Terre est entre la Lune et le Soleil. Notre planète projette son ombre sur la Lune, mais celle-ci continue bien de recevoir de la lumière.

La lumière du Soleil reçue par la Lune passe alors par l’atmosphère terrestre, qui filtre certaines longueurs d’ondes de la lumière, du violet au vert. Seul le rouge continue de passer. C’est pourquoi le disque de la Lune se met à rougir. Comme le mentionne l’IMCCE, l’aspect et l’intensité de cette coloration peuvent varier d’une éclipse à l’autre, en fonction des conditions météorologiques atmosphériques notamment.

Quand a eu lieu la dernière éclipse lunaire ?

La dernière éclipse lunaire a eu lieu le 4 juillet 2020. Il s’agissait d’une éclipse par la pénombre. C’est pour cela que vous n’avez pas pu voir passer sur les réseaux sociaux de superbes images de Lune rougeâtre. Et de toute façon, la perte de luminosité de l’astre était trop faible pour être visible.

L’éclipse de Lune suivante est prévue le 26 mai 2021 : cette fois-ci, le spectacle promet d’être plus intéressant, car l’éclipse sera totale (mais toujours pas visible en France).

Crédit photo de la une : Pexels/Janko Ferlic (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo