La mission DART sera délibérément envoyée par la Nasa afin de s'écraser sur un astéroïde, Dimorphos. Pourquoi la Nasa a-t-elle l'intention de crasher volontairement un vaisseau sur cet objet ?

La Nasa s’apprête à lancer sa mission DART (Double Asteroid Redirection Test), au plus tôt le mercredi 24 novembre 2021 à 7h20 (heure de Paris). L’envoi dans l’espace aura lieu à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, propulsée depuis la Vandenberg Space Force Base en Californie. Le vaisseau de 550 kilogrammes sera dirigé vers un astéroïde, baptisé Dimorphos (lui-même en orbite autour d’un autre astéroïde, Didymos), à la vitesse de 24 000 kilomètres par heure. Objectif : se crasher sur l’objet à l’automne 2022.

Mais pourquoi lancer un vaisseau dans l’espace afin de l’envoyer directement et volontairement au crash contre un astéroïde ? L’objectif est ainsi de modifier l’orbite de Dimorphos. « Le système Didymos est le candidat idéal pour DART car il ne représente aucune menace d’impact réel pour la Terre et les scientifiques peuvent mesurer le changement d’orbite de Dimorphos avec des télescopes au sol  », explique la Nasa. Avec cette mission, la Nasa veut s’entraîner à tester une méthode de déviation de la trajectoire d’un astéroïde. Didymos et sa lune ne sont pas dangereux pour notre planète, mais l’impact de DART servira à mieux gérer le risque que peuvent représenter les astéroïdes géocroiseurs.

Vue d’artiste de la mission DART dans l’espace. // Source : NASA/Johns Hopkins APL

Les objets géocroiseurs (« Near Earth Objects », qui peuvent être des astéroïdes ou des comètes) ont la particularité d’avoir une orbite autour du Soleil qui peut les amener possiblement à proximité de la Terre. Même si aucun ne représente actuellement un risque, l’humanité anticipe cette menace potentielle et les solutions qui seraient à mettre en œuvre dans cette situation. Dévier la trajectoire du potentiel astéroïde impacteur est envisagé, mais la manière dont cela doit être fait et les conséquences de l’impact sur l’objet seraient déterminantes. DART sert ainsi de première démonstration de cette technique destinée à perturber le mouvement d’un astéroïde dans l’espace.

Pourquoi cibler l’asteroïde Dimorphos ?

La lune de Didymos est une bonne cible pour cette démonstration, car Dimorphos mesure environ 160 mètres, « ce qui est typique de la taille des astéroïdes qui pourraient constituer la menace la plus importante pour la Terre », selon la Nasa. L’astéroïde est suivi par les astronomes depuis la Terre, pour estimer le plus précisément possible ses caractéristiques avant que la mission DART n’arrive pour le percuter. Le vaisseau s’y écrasera délibérément, à une vitesse prévue d’environ 6,6 kilomètres par seconde. Sa caméra embarquée permettra d’obtenir des images de son approche.

Voici quelques-unes des caractéristiques du système formé par Didymos et Dimorphos.

Découverte 11 avril 1996
Durée de l’orbite autour du Soleil Environ 2 ans
Distance entre Didymos et sa lune Dimorphos 1,18 kilomètre
Durée de l’orbite de Dimorphos autour de Didymos 11 heures et 55 minutes
Diamètre de Didymos 780 mètres
Diamètre de Dimorphos 160 mètres

Lorsque DART interceptera le système d’astéroïdes, Didymos et sa lune se trouveront à moins de 11 millions de kilomètres de la Terre, de façon à permettre aux télescopes terrestres d’observer le changement d’impulsion de Dimorphos.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo