En début de nuit, du vendredi 17 au samedi 18 septembre 2021, la Lune s'approche de Jupiter et Saturne. Vous pouvez admirer leur rencontre à l'œil nu et même imaginer un triangle isocèle formé par les trois astres.

Quelques jours juste avant l’équinoxe d’automne, une jolie conjonction est à admirer dans le ciel. En début de nuit, le vendredi 17 septembre 2021, la Lune croise le chemin de Saturne et de Jupiter, formant avec les deux planètes géantes un triangle isocèle imaginaire. C’est l’un des spectacles astronomiques dont vous pouvez espérer profiter en ce mois de septembre (si la météo n’est pas trop capricieuse).

Le trio est à observer en direction du sud, peu après le coucher du Soleil prévu pour 19h57 ce vendredi. La Lune gibbeuse (c’est-à-dire qu’elle est entre les phases du premier quartier et de la pleine Lune) est déjà levée depuis 19h04, mais ses deux compagnes Jupiter et Saturne ne peuvent être distinguées à l’œil nu qu’à partir de 20h10.

L’animation suivante, réalisée par Nino Barbey, la motion-designeuse de Numerama, vous guidera pour les repérer à proximité du satellite naturel de la Terre.

Les trois astres dessinent un triangle dans le ciel. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Avec un peu d’imagination, on pourrait presque tracer un triangle imaginaire entre la Lune, Jupiter et Saturne, au début de la nuit. Les deux compagnes de la Lune restent observables dans la constellation du Capricorne encore quelques heures : Jupiter jusqu’à 4h10 ; Saturne jusqu’à 2h40. La Lune emboîte le pas à Saturne, car elle se couche à 2h41.

Prochain trio en novembre

Vous avez manqué l’événement ? Le prochain ballet céleste entre la Lune, Saturne et Jupiter est prévu pour le mois de novembre, le mercredi 10 et jeudi 11. Le satellite viendra côtoyer successivement Saturne, puis Jupiter. Quant à la prochaine conjonction impliquant la Lune et une planète que vous pourrez admirer sans instrument, elle aura lieu le samedi 9 octobre, avec la belle Vénus, au moment du crépuscule.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo