Pour ne pas gaspiller l'énergie verte, il peut-être utile de stocker le surplus produit lorsque le vent et le soleil permettent d'en produire plus que nécessaire. L'Europe s'intéresse de plus en plus aux batteries géantes de Tesla, construites à cette fin.

Produire de l’énergie verte n’est pas le principal défi lorsqu’on parle de solaire ou d’éolien. Dans ces deux domaines, une des grandes difficultés qui se pose est le fait que l’énergie n’est pas forcément produite au moment où on en a justement besoin. Ce n’est pas parce que le vent retombe, où que la nuit avance, que nous n’avons plus besoin de lumière, de chauffage ou de nos divers équipements électriques.

L’Europe devant développer la production d’énergies renouvelables pour lutter contre la crise climatique, elle s’intéresse donc de plus en plus aux solutions permettant de stocker cette énergie, et entre autres, aux batteries géantes Megapack de Tesla.

L’entreprise d’Elon Musk vient ainsi de commencer à livrer les premières unités qui serviront à bâtir un nouveau site de stockage au Royaume-Uni, révèle Electrek le 7 septembre. Le pays qui avait déjà misé sur ces batteries géantes d’une capacité de 3 MWh chacune, pour son site de Contego (68 MWh), semble satisfait des résultats, puisqu’il a cette fois passé commande pour un projet de plus grande envergure. Comme l’ont annoncé les responsables de la construction du nouveau site de 198 MWh qui sera situé dans l’Essex, il s’agit « du plus grand projet de ce type en construction au Royaume-Uni, en termes de capacité énergétique. »

Le Royaume-Uni va utiliser les batteries géantes de Tesla pour stocker de l’énergie renouvelable. // Source : Tesla

Limiter les gaz à effet de serre

L’intérêt des batteries Megapack de Tesla est qu’elles permettent de conserver l’énergie propre qui n’a pas été consommée, pour que les particuliers ou les entreprises puissent en bénéficier lorsqu’ils en ont de nouveau besoin. Si cette énergie verte n’est pas conservée, il devient nécessaire de se tourner vers les habituelles sources d’énergie (notamment les centrales à charbon) qui ont le mérite de pouvoir être activées lorsqu’on le souhaite, mais ont l’immense inconvénient de générer beaucoup de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, lorsqu’il est nécessaire de s’approvisionner « en urgence » auprès de sites type centrales à charbon, cela peut entraîner un surcoût. Comme le souligne Bloomberg, cette semaine encore, les prix de l’énergie au Royaume-Uni ont enregistré un pic car le vent a été plus faible que prévu et qu’il a fallu se tourner en catastrophe vers des centrales à charbon ou au gaz.

Alimenter San Francisco pendant 6 heures

Dans ce contexte, les batteries géantes telles que celles de Tesla peuvent offrir une alternative intéressante. Tesla assure qu’elles sont justement adaptées aux projets de grande envergure. L’entreprise indique sur son site qu’un site des batteries Megapack de 1 GWh serait ainsi en mesure de fournir « une capacité énergétique record, suffisante pour alimenter tous les foyers de San Francisco pendant 6 heures ».

Les batteries géantes de Tesla sont déjà utilisées sur plusieurs sites américains et australiens, et d’autres projets sont en cours. Apple a par exemple annoncé qu’il utiliserait les batteries Tesla sur sa ferme solaire californienne. La firme à la pomme avait indiqué, dans son communiqué d’alors, que le futur site aurait la capacité d’alimenter l’équivalent de 7 000 habitations pour une journée entière. La demande pour ces produits semble d’ailleurs à la hauteur des espérances d’Elon Musk. Comme Teslarati le souligne, le fondateur de Tesla a ainsi indiqué en juillet 2021 : « Nous avons rencontré une demande inattendue en matière de stockage stationnaire. Nous avons pour ainsi dire vendu tous les stocks de Megapack prévus pour cette année et l’année prochaine. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo