La saison estivale et les vacances sont une belle occasion d'admirer le ciel. Voici les phénomènes astronomiques dont il est possible de profiter en juillet 2021, même si vous n'avez pas d'instrument.

L’été est désormais entamé, ce qui devrait faciliter les observations astronomiques. La saison estivale est un moment idéal pour contempler le ciel, en raison de ses températures clémentes. On peut plus sereinement envisager de passer quelques heures nocturnes dehors, à attendre les étoiles filantes ou à chercher les planètes.

Voici tous les événements astronomiques dont vous allez pouvoir profiter en juillet 2021, si la météo est favorable, bien sûr.

Les phases de la Lune

Pas d’éclipse de Lune ce mois-ci (il ne peut pas y en avoir tous les mois), mais cela n’empêche pas d’admirer le satellite naturel de la Terre. Tous les 29 jours environ, la Lune effectue sa lunaison (le nom qu’on donne à l’intervalle entre deux mêmes phases lunaires). Pendant ce temps, on peut voir que l’éclairage de la face visible de la Lune par le Soleil varie. Les phases servent ainsi de repère.

  • Le jeudi 1er juillet correspond au dernier quartier. Concrètement, on peut voir une demi-lune. On peut aussi dire que la Lune est quadrature Ouest.
  • Le samedi 10 juillet, c’est le jour de la nouvelle Lune. Elle n’est pas présente dans le ciel nocturne, car elle se trouve entre la Terre et le Soleil.
  • Le samedi 17 juillet, on retrouve une demi-lune, avec la phase du premier quartier. La Lune est en quadrature Est.
  • Le samedi 24 juillet, c’est la pleine Lune. Sa face visible est entièrement illuminée par le Soleil. Des surnoms sont parfois donnés à la Lune en cette période : ils sont certes poétiques, mais sans valeur scientifique.
  • Et le samedi 31 juillet, c’est le retour du dernier quartier.
Ceci n’est pas une conjonction entre la Lune et Mars. // Source : Pexels/Karolina (photo recadrée)

Les planètes observables à l’œil nu

Tout au long du mois de juillet, plusieurs planètes sont visibles sans instrument. Seule Mercure finit par disparaitre du ciel en fin de mois. Voici les horaires de visibilité et les constellations dans lesquelles se trouvent les planètes.

Mercure Vénus Mars Jupiter Saturne
Du 1er au 4 5h30 – 5h50 Taureau 22h – 22h50 Cancer 22h – 23h Cancer 1h – 5h50 Verseau 0h20 – 5h50
Du 5 au 11 5h20 – 5h50 Taureau 22h – 22h40 Cancer 22h – 22h50 Cancer 0h30 – 5h50 Verseau 23h50 – 5h50 Capricorne
Du 12 au 18 5h30 – 6h Gémeaux 22h – 22h40 Lion 22h – 22h30 Lion 0h10 – 6h Verseau 23h20 – 6h Capricorne
Du 19 au 25 5h50 – 6h10 Gémeaux 21h50 – 22h30 Lion 21h50 – 22h10 Lion 23h40 – 6h10 Verseau 22h50 – 6h10 Capricorne
Du 26 au 31 invisible 21h40 – 22h20 Lion 21h40 – 22h Lion 23h10 – 6h20 Verseau 22h30 – 6h10 Capricorne

Les autres phénomènes astronomiques

Et voilà les autres phénomènes astronomiques qui vont ponctuer le mois de juillet 2021.

  • Vous possédez des jumelles ? Avant l’aube du dimanche 4 juillet, vous pouvez les utiliser pour tenter de trouver Uranus (on vous voit ricaner) à gauche de la Lune.
  • Le lundi 5 juillet, la Terre est au plus loin du Soleil, à une distance de 1,02 unité astronomique. Il n’y a rien de spécial à contempler, sachez simplement qu’on dit que la Terre est à l’aphélie.
  • Un joli rapprochement entre la Lune, en croissant, et Vénus est à admirer après le coucher du Soleil le lundi 12 juillet.
  • Le jeudi 15 juillet, c’est le maximum d’un essaim d’étoiles filantes, les Capricornides.
  • Le dimanche 25 juillet, en admirant la pleine Lune, ne manquez pas de chercher Saturne, qui se trouve juste au-dessus.
  • Le lendemain, lundi 26 juillet, c’est Jupiter qui est toute proche de Saturne.

Vous savez maintenant à quels moments profiter aux mieux des spectacles célestes du mois. Bonnes observations !

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo