La Lune, la Terre et le Soleil sont alignés lors d’une éclipse lunaire. Or, on sait que la Lune met environ un mois pour faire un tour de notre planète. Comment se fait-il que les éclipses lunaires soient si rares ?

L’humanité s’apprête à assister à la plus longue éclipse lunaire partielle depuis 580 ans. La deuxième éclipse de Lune de l’année 2021 est prévue pour le vendredi 19 novembre. La France métropolitaine ne peut en voir que l’entrée dans la pénombre, mais pas la phase partielle, qui sera réservée à l’Europe du Nord, l’Asie et l’Amérique du Nord et du Sud. Le maximum de l’événement a lieu à 10h02 (heure de Paris).

Pour qu’une éclipse se produise, qu’elle soit de Lune ou de Soleil, il faut qu’une planète ou qu’une lune « gêne » en quelque sorte le passage de la lumière du Soleil, vers l’objet qui est éclipsé. Pendant une éclipse solaire, la Lune passe entre la Terre et le Soleil, empêchant le passage de la lumière de l’étoile (en partie ou totalement).

Lors d’une éclipse lunaire, c’est la Terre qui se trouve entre la Lune et le Soleil, projetant ainsi sa propre ombre sur la face visible du satellite naturel (qui peut, lui aussi, être partiellement ou totalement éclipsé). Mais puisque la Lune est en orbite autour de la Terre, on pourrait se demander : pourquoi n’y a-t-il pas une éclipse lunaire chaque mois ? Après tout, on sait qu’il faut environ 29 jours pour que la Lune fasse le tour de la Terre.

L’orbite de la Lune est inclinée

La réponse est apportée par la Nasa : « Il est vrai que la Lune fait le tour de la Terre tous les mois, mais elle ne passe pas toujours dans l’ombre de la Terre », indique l’agence spatiale. Cela tient au fait que la trajectoire suivie par la Lune autour de la Terre est inclinée, par rapport à ce qu’on appelle le plan écliptique, c’est-à-dire le plan dans lequel se trouve l’orbite de la Terre autour du Soleil.

eclipse5

Inclinaison de l'orbite lunaire.

Source : Nino Barbey pour Numerama

C’est pour cela que la Lune peut se trouver derrière la Terre, par rapport au Soleil, tout en continuant à être éclairée par ce dernier. Chaque mois, la Lune ne passe pas forcément dans l’ombre de notre planète. Il n’y a donc pas d’éclipse à chaque pleine Lune.

Les éclipses de Lune restent donc des phénomènes relativement rares, mais tout de même plus accessibles à l’observation que les éclipses solaires : il suffit d’être du côté de la Terre où il fait nuit pour voir une éclipse de Lune lorsqu’elle se produit. Pour voir une éclipse de Soleil, il faut non seulement se trouver du côté de la Terre où il fait jour, mais il faut en plus se situer dans la zone de l’ombre de la Lune, qui n’est pas très grande. En une année, il ne peut y avoir que sept éclipses au maximum.